Metz-Borny : une femme dans un état grave, son mari qui l'a agressé avant de retourner son arme contre lui est mort

Une femme a été agressée en pleine rue, jeudi 3 juin, boulevard d'Alsace, dans le quartier de Borny à Metz. L'auteur présumé, qui a tiré deux coups de feu sur sa victime, a ensuite retourné l'arme contre lui. Tous deux ont été hospitalisés dans un état grave. L'homme est en état de mort cérébral.

L'agression s'est déroulée boulevard d'Alsace, dans le quartier de Borny à Metz (Moselle), jeudi 03 juin 2021.
L'agression s'est déroulée boulevard d'Alsace, dans le quartier de Borny à Metz (Moselle), jeudi 03 juin 2021. © Marie Valantin. France Télévisions

Mise à jour à 20h30 :
Le mari est décédé ce jeudi soir à l'hôpital. 

Christian Mercuri, le procureur de la République de Metz tiendra un point presse relatif à cette tentative d’homicide volontaire par conjoint, vendredi 04 juin à 15h. Il sera accompagné du commissaire divisionnaire Michel Klein, directeur départemental de la sécurité publique.

Agression en pleine rue

Peu avant 14 heures, jeudi 3 juin 2021, une femme a été agressée par un homme, boulevard d'Alsace dans le quartier de Metz-Borny.

Sur les images diffusées sur un réseau social, on peut voir un homme habillé de noir, poursuivre une femme qui crie "à l'aide" plusieurs fois, en traversant le boulevard jusqu'à l'arrière d'une fourgonnette blanche garé sur le parking. L'homme s'en prend violemment à la victime alors qu'une autre femme tente de s'interposer. Mais elle ne peut intervenir car l'homme la menace d'une arme à feu.

Puis l'agresseur tire à deux reprises sur la victime avant de retourner l'arme contre lui pour se suicider. Sur les images, un véhicule de police arrive au même moment. Selon nos informations, les secours sont toujours sur place. La femme agressée et l'auteur des faits seraient dans un état grave. Ils ont été évacués par les secours vers 16 heures.

Selon les voisins interrogés par une équipe de France 3 Lorraine, il s'agirait d'un couple d'une quarantaine d'années, marié mais séparé qui auraient trois enfants scolarisés, du CP à la 6e. Le plus grand rentrait du collège et a assisté au drame.

La zone entre l'immeuble de la victime et le lieu de l'agression a été neutralisée par les policiers pour les besoins de l'enquête.
La zone entre l'immeuble de la victime et le lieu de l'agression a été neutralisée par les policiers pour les besoins de l'enquête. © Marie Valantin. France Télévisions.

Selon des proches, l'épouse aurait récemment porté plainte contre son mari et lui aurait annoncé sa volonté de divorcer L'homme aurait alors fait part de sa volonté de la tuer et de mourir avec elle "pour qu'ils restent ensemble". A la mi-journée, il se serait caché dans le local à vélo de l'immeuble où réside sa femme. Il l'aurait surpris alors qu'elle rentrait chez elle après avoir déposé les deux plus jeunes enfants à l'école. Elle se serait enfuie en le voyant. L'homme aurait tiré au pied de l'immeuble où des douilles auraient été retrouvées avant de poursuivre son épouse pour tenter de la tuer. 

Cette nouvelle agression intervient à peine dix jours après la mort de Stéphanie Di Vincenzo à Hayange (Moselle), poignardée à mort par son compagnon, en pleine rue dans la nuit du 23 au 24 mai dernier. Depuis le début de l'année, 48 féminicides ont eu lieu en France selon le terrible décompte de la page communautaire Féminicides par compagnons ou ex sur Facebook.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police faits divers féminicide société femmes sécurité