• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le lac de Pierre-Percée ne s’est pas rempli cet hiver, y a-t-il un risque pour la centrale de Cattenom?

En raison du manque de précipitations, le réservoir de Pierre-Percée ne s'est pas rempli complètement cet hiver 2018/2019 / © T. Gelhaye France 3 Lorraine
En raison du manque de précipitations, le réservoir de Pierre-Percée ne s'est pas rempli complètement cet hiver 2018/2019 / © T. Gelhaye France 3 Lorraine

A Pierre-Percée, le réservoir supérieur ne s’est pas rempli correctement pendant cet hiver 2018-2019 en raison du manque de précipitations. Ce mercredi 29 mai, nous avons interrogé le gestionnaire du lac EDF pour faire un point sur la situation.     

Par T. Jarvillet

Pour ceux qui se sont promené ces dernières semaines autour du lac de Pierre-Percée (Meurthe-et-Moselle), non loin de Saint-Dié dans les Vosges, la vision est déconcertante. Le lac semble au plus bas, bien loin du niveau qu'il devrait présenter après la fonte des neige.
Ce mercredi 29 mai 2019, nous avons interrogé EDF afin de savoir s'il existait un risque pour la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle) dont le refroidissement est lié à la quantité d'eau de la retenue.

Quel est le déficit en eau constaté à la fin de l’année 2018 par rapport aux autres années ?

"Le réservoir supérieur (aussi appelé Lac de Pierre-Percée) a ainsi atteint son plus bas niveau historique pendant la saison hivernale 2018, avec une cote de 367,25 m le 6 décembre ce qui correspondait à 21,2 millions de m3. La cote maximale du réservoir étant de 386 m, soit un volume total de 61,6 millions de m3 d’eau, le lac n’était alors rempli qu’au 1/3 de son volume."

Le réservoir ne s’est pas rempli totalement cet hiver, quelles sont les différentes difficultés pour son remplissage ?

"D’une manière générale, les déficits de précipitations constatés en 2018 ont fortement dégradé la situation hydrologique de l’ensemble des bassins. A titre d’exemple, la pluviométrie cumulée de juin à novembre 2018 équivalait à peine à 54% des valeurs normales de saison sur le bassin de la Moselle.
Ces épisodes climatiques (sécheresse, canicule) ont beaucoup sollicité le réservoir supérieur de Vieux Pré dans ses missions de soutien de débit de la Meurthe et de la Moselle.
Les opérations de pompage (eau du bassin d’alimentation) visant à remplir le réservoir supérieur ont débuté en décembre 2018. Elles se poursuivront aussi longtemps que les débits de la Plaine permettront de satisfaire les conditions de pompage énoncées dans la convention d’exploitation.
"

Quelle est la capacité totale du réservoir et son niveau de réserve actuel ?

"Les précipitations enregistrées depuis le début de l’année ont permis de remonter le niveau d’eau, même si, de fait, celui-ci aussi reste bas pour la période, compte tenu de l’année passée.
Ainsi, le 28 mai 2019, le niveau du réservoir supérieur atteignait une cote de 377,61 m NGF (39,7 millions de m3), ce qui représente un remplissage aux 2/3 de son volume total.
"

A cette saison, est-il encore possible de le remplir ?
"Même à envisager un mois de juin très pluvieux, le réservoir de Vieux Pré ne sera pas plein à l’été, une situation par exemple déjà rencontrée en 2003 et 2004. Pour autant, le stock déjà reconstitué permettrait d’ores et déjà, en 2019, de répondre sans difficulté aux besoins rencontrés habituellement pour soutenir la Meurthe et la Moselle." (Il n'y a donc a priori pas de risque pour le refroidissement de la centrale de Cattenom, NDLR)
Effet de la sécheresse au lac de Pierre-Percée en mai 2019
Effet de la sécheresse au lac de Pierre-Percée en mai 2019

Refroidir la centrale de Cattenom

La centrale hydroélectrique du lac de La Plaine est équipée de groupes turbine-pompes réversibles qui permettent, suivant les besoins, soit de turbiner l’eau qui s’écoule de la retenue supérieure vers le bassin inférieur, soit de pomper l’eau du bassin inférieur lorsque les débits sont suffisants, pour reconstituer les réserves de la retenue supérieure.

Cet aménagement qui répond à une double fonction :
  • Soutenir les débits de la Meurthe, en liaison avec l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse: pendant l’étiage de la Meurthe, et sous conditions de débit, les retenues de Vieux Pré procèdent à des lâchers de soutien. Une partie de l’eau stockée dans le lac supérieur de Pierre Percée est alors déversée dans le lac inférieur de La Plaine, via les turbines de la centrale hydroélectrique. Cette eau rejoint ensuite la rivière La Plaine qui s’écoule dans la Meurthe puis dans la Moselle.
  • Garantir un débit minimal de la Moselle : sous condition de débit, la quantité d’eau évaporée par les tours de refroidissement de la centrale nucléaire de Cattenom est compensée par des volumes équivalents stockés dans les retenues de Vieux Pré.

Le débit de la Moselle est surveillé en permanence par la centrale nucléaire EDF de Cattenom. Ces mesures sont transmises quotidiennement par le site au gestionnaire du barrage EDF de Vieux Pré, qui réalise des lâchers d’eau lorsque cela s’avère nécessaire, dans le respect d’une convention conclue avec les autorités luxembourgeoises.

 
Pierre Percée
Des paysages lunaires - France 3 Lorraine - Inès Pons Teixeira

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus