Guide Michelin 2024 : ce chef perd une étoile et la regagne deux semaines plus tard

Les lauréats du guide Michelin 2024 ont été annoncés, ce lundi 18 mars. Le chef Nicolas Gautier a reçu une première étoile pour son Auberge de la Grive, dans l’Aisne. Deux semaines plus tôt, il perdait l'étoile de son autre restaurant, situé dans le Nord.

"On est super heureux de ramener une étoile à la maison ! C'est extraordinaire, il n'y avait plus d'étoilés dans l'Aisne depuis sept ans !" Nicolas Gautier, chef de l'Auberge de la Grive, ne cache pas sa joie : ce lundi 18 mars, lors de la cérémonie du guide Michelin 2024, il a reçu une nouvelle veste brodée d’une étoile. 

Un restaurant dans sa propre maison 

En septembre 2023, avec son épouse Cécilia, ils font un pari atypique : proposer 12 couverts, directement dans la cuisine de leur maison à Trosly-Loire, près de Soissons, dans l'Aisne. "C'est l'établissement de nos rêves", sourit-il.

Pour qu’on soit détendus et qu’on accueille les gens comme chez nous, il fallait que ça se fasse chez nous, ça ne pouvait pas être autrement”, expliquait-il lors d’un reportage de France 3 Picardie, réalisé en octobre 2023. “Le chien traverse des fois la salle, les enfants montent et descendent, c’est vivant. Je pense que c’est ce que les gens recherchent : de la convivialité, de la naturalité, des choses simples, bonnes, efficaces. 

L’étoile n’a de la valeur que si elle est échangée, partagée, transmise avec les équipes, les clients, les producteurs, les éleveurs, les vignerons... Il n’y a que comme ça qu’elle brille et qu’elle est belle.

Nicolas Gautier

France 3 Picardie, octobre 2023

Sur ses 3,5 hectares de terre à Trosly-Loire, le Picard met un point d'honneur à faire du local : “Herbes aromatiques et fleurs comestibles viennent majoritairement de notre jardin. Pour le lait, la crème, les yaourts pour le petit-déjeuner de notre chambre d’hôte, tous ces produits laitiers viennent d’une ferme située à 3 kilomètres d’ici, à Champs. On travaille avec plusieurs maraîchers comme celui de Manicamp. On est à 95% local. 

Une étoile gagnée dans l’Aisne, une perdue dans le Nord 

À l'âge de 43 ans, ce chef né à Soissons vit ce lundi 18 mars "un ascenseur émotionnel". Pour cause : il y a deux semaines, le guide Michelin a retiré la première étoile attribuée en 2019 à Nature, son premier restaurant situé à Armentières, dans le Nord.

"On s'y attendait un peu, même si on reste impliqués là-bas, on savait qu'on prenait un risque en ouvrant dans l'Aisne", confie Nicolas Gautier. "Nous sommes beaucoup dans la passation. Désormais, c'est à l'équipe de faire ses preuves pour, pourquoi pas, la récupérer." 

Dans les Hauts-de-France, un autre établissement a aussi perdu son étoile : le Val d’Auge à Bondues, dans le Nord.

Qui sont les nouveaux étoilés des Hauts-de-France ?  

Pour cette édition 2024, seul un autre restaurant des Hauts-de-France a reçu une première étoile : Bacôve, à Saint-Omer dans le Pas-de-Calais, tenu par Camille Delcroix, gagnant de la saison 9 de Top chefAu total, la région compte donc désormais 17 restaurants étoilés. 

À noter que la Cour de Rémi, à Bermicourt (Pas-de-Calais), reçoit une étoile verte pour son approche environnementale. 

Du côté des 2 étoiles, le Château de Beaulieu à Busnes (Pas-de-Calais) et la Grenouillère à La Madeleine-sous-Montreuil (Pas-de-Calais) conservent leur titre. Ce dernier a toutefois été contraint de fermer temporairement ses portes suite aux inondations qui ont touché le Nord de la France. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité