Mondial du Pain 2023 : un apprenti devient meilleur commis boulanger du monde, "c’est un bond dans ma carrière"

Quelques jours après avoir reçu le prix du meilleur commis du Mondial du Pain 2023, l'Axonais Théo Leclercq a remporté, ce samedi 11 novembre 2023, la Coupe de France junior de pain au chocolat. Le tout à seulement 21 ans. Et le Soissonnais n'est pas rassasié de concours.

"C’est un bond dans ma carrière", explique Théo Leclercq en évoquant les distinctions qu'il a reçues dernièrement. En moins d'un mois, le jeune Axonais de 21 ans a remporté le prix du meilleur commis du Mondial du Pain 2023, "l’un des concours les plus reconnus de la profession" et la coupe de France junior de pain au chocolat.

Tout a commencé il y a cinq mois pour la première compétition. "Fin avril, début mai, on a commencé à s’entraîner un petit peu. Et on a fait vraiment deux mois intenses d’entrainement, 4/5 jours par semaine, en plus du travail." Théo a rencontré Cédric Ergo, le candidat qu'il a assisté et avec lequel ils ont représenté la France, sur le lieu de travail de son apprentissage. "Il se fournit pour la farine dans le moulin Hoche, à Rozet-Saint-Albin. Il avait gagné sa sélection avec son commis. Il s'est désisté et il m'a appelé en renfort pour le remplacer."

"On est noté sur plusieurs points : la technique, l’hygiène, la communication et les initiatives"

Théo Leclercq - meilleur commis boulanger du monde

Un choix payant puisqu'avec leur coach, les deux Picards sont devenus vice-champions du monde lors de ce concours, le 25 octobre dernier, à Nantes. 14 pays se sont battus pour le titre, remporté par les Chinois. "Le candidat doit avoir plus de 25 ans et le commis moins de 23 ans."

Ce rendez-vous très prisé a lieu tous les deux ans et se déroule sur deux jours. "On a 2h30 de préparation la veille" pour élaborer les pâtes, les inserts des viennoiseries et les découpes pour la pièce artistique. Le jour J, "on a 8h30 de compétition". Plusieurs épreuves sont au programme : des confections de pain, de viennoiseries, sans oublier la pièce artistique.

Théo a eu un rôle essentiel dans l'assistance du candidat. Il a été jugé sur "la technique, l’hygiène, la communication et les initiatives". Recevoir cette distinction est "une grande fierté" pour l'apprenti. "On s’est entraîné dur, très dur. On a fait des entraînements de 4 heures du matin jusqu’à 22 heures."

Se servir des concours pour son apprentissage

L'alternant au CFA de Laon est un féru de concours. Ce samedi 11 novembre, il a participé à la Coupe de France junior de pain au chocolat. Une épreuve qu'il a remportée. Dans ces événements, il aime "rencontrer beaucoup de personnes". De plus, il se sert de ces expériences pour ses cours pratiques et son futur examen pratique de brevet de maîtrise, dans deux ans. "Ça me fait évoluer", exprime-t-il. Dans le moulin, il teste des farines et forme des boulangers sur ces dernières, sur de nouvelles recettes. "C'est un milieu peu connu des clients de boulangerie". 

À peine descendu d'un nouveau podium, Théo se projette déjà en 2024, pour le best-of du mondial du pain. La compétition regroupera alors les six meilleurs du mondial du pain 2023, pour une revanche. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité