• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Meurtre d'Angélique Six : un an après le drame, où en est l'enquête ?

© DR & France 3
© DR & France 3

La famille de la petite fille s'impatiente.

Par Quentin Vasseur

"Ils ont vraiment cru que ça irait vite." Un an après la mort d'Angélique Six, ses proches sont toujours dans l'attente.  David Ramault "a reconnu les faits en garde à vue" rappelle leur avocate Me Audrey Jankielewicz, "alors pourquoi ça doit prendre autant de temps ? Ça suspend beaucoup de choses dans leur deuil." Et de préciser : "Il y a eu des détails sur lesquels il ne s'est pas expliqué, des détails qui ont leur importance pour la famille."

 

Les faits

Le 25 avril 2018, la jeune fille de 13 ans joue dans le quartier de l'Agrippin, à Wambrechies près de Lille, lorsque son ancien voisin, David Ramault, l'approche en lui disant avoir un colis pour ses parents. Elle le suit jusqu'à son domicile, où elle perdra la vie un peu plus tard dans d'atroces circonstances.
 

La police judiciaire de Lille juge rapidement la disparition inquiétante et lance un appel à témoins. Une battue est organisée le 27 à l'initiative de sa grande sœur, sans succès.

Le 28 au soir, David Ramault est placé en garde à vue : les enquêteurs ont découvert qu'il était inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d'infractions sexuelles (FIJAIS). Le suspect âgé de 45 ans, chauffeur de bus chez Transpole, reconnaît les faits et finit dans la nuit par mener les policiers dans le bois de Quesnoy-sur-Deûle où il a enterré Angélique. 
 

 

De nombreux hommages

Le 1er mai, David Ramault est mis en examen pour séquestration, viol et meurtre de l'adolescente de 13 ans. Plus de 3000 personnes se rassemblent à Wambrechies pour une marche blanche et plusieurs personnalités rendent hommage à Angélique, dont le footballeur Neymar (la jeune fille était supportrice du PSG) ou encore le chanteur Kendji Girac.
 

Un an plus tard, David Ramault, toujours incarcéré à Sequedin, n'a "pas été entendu sur les faits" rappelle Me Jankielewicz, qui estime toutefois que "ça ne saurait tarder". "À ce point là, un an après les faits, ce n'est pas du tout satisfaisant".

 

Pas de procès avant 2021 ?

Ceci dit, "pendant toute cette période, il ne s'est pas rien passé : il y a eu une enquête de personnalité, il a vu des experts psychologiques, des experts psychiatriques." David Ramault a bien rencontré les juges d'instruction, mais une succession d'imprévus a empêché son audition : "par exemple, il n'y avait pas d'escorte pour aller au tribunal".

On sait que la justice est lente, mais pour l'avocate ce délai pose le problème de la mémoire. "Il devrait y avoir une reconstitution avant cet été, le délai est à peu près d'un an."

Malgré les aveux de David Ramault, l'enquête est en tout cas loin d'être terminée. "La première chose que les juges d'instruction ont dû faire, c'est de vérifier ses déplacements" depuis sa première condamnation pour viol avec arme et agression sexuelle sur une fille de 12 ans en 1996. "Est-ce qu'il a pu être en sommeil pendant aussi longtemps ?" s'interroge MJankielewicz. "Il restera, selon ce qui va se dire, des vérifications à faire". 
 

Pour ces raisons, et à cause de la saturation des Cours d'assises du Nord, le procès ne devrait pas se tenir avant au moins 2021, estime-t-elle. Deux ans pendant lesquels les proches d'Angélique Six devront retenir leur souffle.
 

Une marche blanche prévue dimanche

Une "marche en mémoire d'Angélique" est organisée dimanche par l'association "Le Sourire d'Angélique". Elle s'élancera à 14 heures du square de l'Agrippin, rue Braine le Château à Wambrechies.

Le cortège doit notamment s'arrêter au cimetière pour se recueilir.

A lire aussi

Sur le même sujet

Leïla et Havvanur : "Si j'avais changé Mozart, j'aurais mis une maison de retraite à la place"

Les + Lus