Témoignage. "Il m'a dit : papa, je l'aurai ce baccalauréat" : Nadir, lycéen de 19 ans, est décédé d'une crise cardiaque durant une épreuve du baccalauréat à Lille

Publié le Mis à jour le Écrit par Lucie Caillieret

Un Lillois, âgé de 19 ans, a été victime d'une crise cardiaque alors qu'il passait une épreuve de spécialité du bac, au lycée Gaston Berger, mardi 21 mars. Des proches témoignent.

"Il a révisé toute la matinée, jusqu'à 14 heures. Juste avant de partir, il m'a dit : 'papa, les épreuves sont un peu dures mais je l'aurai ce baccalauréat'. Il voulait toujours me faire plaisir."

Au lendemain de ce drame, Tidjani Bekaddour-Benatia, le père de Nadir tient à parler de son fils. "Il n'y a pas une photo où il ne sourit pas", décrit-il.

Il aimait énormément le sport, le football surtout. Il m'avait dit que s'il n'avait pas un problème cardiaque, il serait devenu le meilleur joueur !

Père de Nadir

France 3 Hauts-de-France

Victime d'un malaise cardiaque

Alors qu'il planchait sur une épreuve d'économie du bac STMG, au Lycée Gaston Berger, situé à Lille, Nadir a été victime d'un malaise cardiaque. Appelé par l'établissement, son père est arrivé sur place : "Il était très entouré. J'ai vu les pompiers et les policiers. Les secours ont fait tout ce qu'ils ont pu."

Transporté au centre hospitalier, Nadir y est décédé mardi 21 mars. Le lycéen venait d'avoir 19 ans, quatre jours avant.

Arrivé en France à l'âge de trois ans, il souffrait d'une cardiopathie sévère et avait alors une espérance de vie de cinq ans. Suivi par le CHR de Lille, il avait finalement reçu un pacemaker.

L'association "Les potes de Nadir", aujourd'hui devenu "Un enfant, ma bataille", avait été créée pour le soutenir. "Ça me fait mal au cœur", confie Messaouda Bouguernine, sa présidente, qui se souvient d'un enfant "adorable" qui avait "toujours le sourire". 

L'épreuve interrompue

D'après nos confrères de France bleu Nord, 70 lycéens étaient présents dans la salle au moment du malaise et certains dénoncent le manque de réactivité des huit personnes qui encadraient l'épreuve.

Sans donner plus de détails, le père de Nadir se dit également "surpris". 

D'après les échos que j'ai eus, il aurait demandé à sortir mais on lui aurait refusé.

Père de Nadir

France 3 Hauts-de-France

De multiples réactions

Contacté, Jean-François Caremel, secrétaire académique du SNES Enseignants, ne souhaite pas réagir à chaud. "On apporte tout notre soutien aux collègues, aux élèves et à leurs parents", indique-t-il toutefois. 

D'après l'AFP, Pap Ndiaye, le ministre de l'Éducation nationale "a appelé la mère de l'élève pour lui présenter ses condoléances." Valérie Cabuil, la rectrice de l’académie de Lille, a également adressé ses "très sincères condoléances à la famille et aux proches de l'élève et apporte son soutien aux équipes de l'établissement", via un communiqué.

Au lycée Gaston Berger, une cellule d'écoute a été mise en place pour les élèves ainsi que le personnel.

Les obsèques devraient avoir lieu prochainement en Algérie. D'après le père de Nadir, l'équipe nationale de football pourrait même lui rendre hommage.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :