Témoignage. Mister Handi France 2023 rend son écharpe après un an de lutte contre les discriminations

Publié le Écrit par Noëlle Hamez

Élu en 2023, le nordiste Dominique Charlet revient sur son expérience de Mister Handi France, qui doit s'achever ce 11 mai 2024. Depuis 2013, le concours Miss et Mister Handi France élit deux personnes atteintes de handicap pour lutter contre les stéréotypes et le validisme qui leur sont encore trop souvent accolés.

À l'autre bout du téléphone, Dominique est nerveux. Ce soir, c'est le grand soir. Le nordiste, habitant de Billy-Berclau (Pas-de-Calais), va devoir enfiler ses habits des beaux jours et mémoriser plusieurs pages de discours pour présenter la cérémonie de Miss et Mister Handi France 2024.

Chaque année depuis 2013, ce concours construit exactement comme celui de Miss France (discours, passage en tenue de soirée, tenue de ville, défilé en maillot de bain...) élit deux personnes en situation de handicap pour représenter la France. Une façon de promouvoir la lutte contre le validisme (un système faisant des personnes sans handicap, dites "valides", la norme sociale) et de changer le regard sur le handicap.

Il y a à peine un an, c'est Dominique Charlet qui remportait le concours. Mais ce samedi, le nordiste va remettre son écharpe en jeu pour laisser le Mister Handi 2024 prendre la relève.

Tout débute avec une blague

Ancien membre du SAMU, Dominique a été victime d'un accident de la route en 2011, dans lequel il a malheureusement perdu l'usage de ses jambes. Depuis, le nordiste se déplace en fauteuil roulant et souffre de plusieurs handicaps - ou "particularités", comme il préfère les appeler - notamment d'une perte de la mémoire à court terme, à cause de ses traitements.

Depuis qu'il est directement victime de discriminations, Dominique a fait de la lutte contre les idées reçues son cheval de bataille. Engagé dans le milieu associatif, il a créé l'association "Un autre regard". C'est d'ailleurs à travers elle qu'il a découvert le concours de Miss et Mister Handi qui, contrairement à d'autres concours valides, n'est toujours pas connu du grand public.

Comme toutes les belles histoires, sa participation au concours vient évidemment d'une blague. "C'est une membre de l'asso qui m'a demandé de participer avec elle. Elle avait du mal à aller à la rencontre des gens et pour lui donner de la force je lui ai dit : « Si tu y vas, j'y vais ». Au début je mentais un peu et puis je me suis pris au jeu." Et au bout du compte, tous les deux ont été élus Miss et Mister Hauts-de-France en 2022.

Du chemin reste à parcourir

Avec son titre national décroché l'an passé, Dominique Charlet a essayé de profiter de son statut pour continuer de s'engager à travers des projets d'une autre ampleur. L'un d'entre eux l'a particulièrement marqué : avec quelques membres de son association, dont certains également en fauteuil roulant, il a tenté la montée des terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle. Armés de leur joëlette, les aventuriers sont parvenus à atteindre le sommet. "Même si on pensait qu'on allait se planter en redescendant, on a montré que ce qu'on pense parfois impossible reste réalisable."

Même si on pensait qu'on allait se planter en redescendant, on a montré que ce qu'on pense parfois impossible reste réalisable.

Dominique Charlet, Mister Handi France 2023

Toutefois, ce n'est pas sans une pointe de regret que ce boute-en-train rendra l'écharpe ce soir. Même avec son titre, certaines actions restaient hors de sa portée. "Il faut toujours essayer de passer par la fenêtre, mais avec un fauteuil c'est compliqué", plaisante-t-il avec amertume. "L'élection n'est pas très connue et le monde du handicap ça fait peur. Ce titre m'a permis d'aller à la rencontre des gens, des élus, de faire bouger certaines choses... Mais il ne faut pas lâcher car la route reste longue."

Les portes sont souvent fermées, il faut toujours essayer de passer par la fenêtre, mais avec un fauteuil c'est compliqué.

Dominique Charlet

Alors Dominique espère que les Miss et Mister Handi France qui seront élu·es ce soir à Billy-Berclau assureront la continuité de cet engagement, même si cette année, parmi les 6 candidats et candidates présent·es, aucun·e n'est originaire des Hauts-de-France.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité