Accusations de viol contre Gérald Darmanin : où en est l'enquête ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pierre Lann
La confrontation entre Gérarld Darmanin et la femme qui l'accuse de viol a duré neuf heures.
La confrontation entre Gérarld Darmanin et la femme qui l'accuse de viol a duré neuf heures. © FREDERIK GILTAY

Ce vendredi 12 mars, Gérald Darmanin a été confronté pour la première fois à celle qui l'accuse de viol, de harcèlement sexuel et d'abus de confiance. Devant une juge d'instruction, l'ancien maire de Tourcoing a été entendu pendant neuf heures et reste placé sous le statut de témoin assisté. 

Pour la première fois, Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, a été confronté à Sophie Patterson-Spatz, qui l'accuse de viol depuis 2017.

L'audition s'est déroulée ce vendredi 12 mars, devant un juge d'instruction au tribunal judiciaire de Paris. Elle a duré neuf heures. Un nouvel épisode dans cette affaire judiciaire qui doit éclaircir des faits qui datent de 2009. 

Quelle est la situation judiciaire de Gérald Darmanin ? 

A l'issue de la confrontation, Gérald Darmanin reste placé sous le statut de témoin assisté, comme c'est le cas depuis le 14 décembre dernier. Il reste donc mis en cause dans cette affaire, mais le juge estime qu'il n'y a pas, pour le moment, d'indices graves ou concordants pouvant faire croire à sa culpabilité. 

De quoi est-il accusé  ? 

Une enquête est menée pour viol, harcèlement sexuel et abus de confiance. Selon la plaignante Sophie Patterson-Spatz, les faits se seraient déroulés en 2009. À l'époque, cette ancienne ancienne militante politique de l'UMP cherche de l'aide pour faire réviser une ancienne condamnation. Elle s'adresse à Gérald Darmanin, qui est alors chargé de mission pour l'UMP. 

Selon Sophie Patterson-Spatz, Gérald Darmanin aurait accepté de l'aider en échange de faveurs sexuelles. En mars 2009, ils auraient eu un rapport sexuel qui n'aurait pas été consentie par la plaignante, ce que conteste l'actuel ministre. 

Pourquoi la procédure est-elle si longue ? 

Sophie Patterson-Spatz a déposé une première plainte en juin 2017, qui a été classée sans suite par le parquet de Paris car la plaignante ne répondait pas aux convocations des enquêteurs. 

Une deuxième plainte est formée en 2018. Dans un premier temps, l'enquête sera classée avant de reprendre en juin 2020, après de longs démêlés procéduraux. Depuis, les investigations se poursuivent et le ministre de l'Intérieur a été placé sous le statut de témoin assisté en décembre dernier. 

En 2018, Gérald Darmanin a été mis en cause dans une autre affaire judiciaire. Une habitante de Tourcoing (Nord) l'accusait également d'avoir profité de sa position pour obtenir des faveurs sexuelles. La plainte a été classée sans suite

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.