"Tout est trop tard" : après les inondations, Xavier Bertrand dénonce un accompagnement insuffisant des agriculteurs

Invité de la matinale de franceinfo, le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a été interrogé sur l'après-inondations. Il fait le point sur l'accompagnement des sinistrés du domaine agricole.

"Il ne faut pas attendre que la situation soit dramatique pour intervenir". Invité de la matinale de Franceinfo, Xavier Bertrand a été interrogé, parmi d'autres sujets d'actualité, sur l'accompagnement des sinistrés des multiples inondations de cet hiver dans les Hauts-de-France. 

5 000 hectares de zones agricoles toujours inondés dans l'Aisne, 3 000 hectares dans l'Oise. Une question domine. Tous les agriculteurs sont-ils suffisamment accompagnés aujourd'hui ? Le président de la région, sans l'ombre d'une hésitation répond par la négative. "Non. Non parce qu'ils ont des pertes qui sont importantes."

Il rappelle cependant : "Les inondations les plus fortes ont eu lieu dans le Pas-de-Calais." L'Aisne et l'Oise "ne sont pas concernés par les mêmes dispositifs. Ils doivent être accompagnés, avec en plus, une crise agricole qui est loin d'être résolue."

Des aides insuffisantes ?

Au sujet des aides de l'État, Xavier Bertrand dresse le même constat. "Tout est trop tard" explique-t-il, avant de fustiger le gouvernement. "C'est un peu la marque de fabrique de ceux qui nous gouvernent aujourd'hui. C'est la déconnexion. Ils ont vraiment du mal à regarder et à penser au delà du périphérique."

Pour les agriculteurs victimes des inondations de novembre 2023, la région Hauts-de-France a mis sur pied deux dispositifs pour aider les professionnels à reprendre le plus vite possible leur activité : le Pass'Agri Filières, et un dispositif de prise en charge des frais financiers liés au réaménagement des encours financiers d'une enveloppe de 200 000 euros.

► Lire aussi : Inondations dans le Pas-de-Calais : "Faut arrêter de tourner autour du pot", les agriculteurs manifestent contre l'inaction de l'État

Au mois de janvier, le ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau avait également annoncé une aide de 80 millions d'euros pour les agriculteurs bretons, normands et des Hauts-de-France. Une somme que les syndicats agricoles jugeaient "dérisoire" à l'époque.

Pour rappel, depuis le mois de novembre 2023, la région a été touchée par trois épisodes de crues exceptionnelles en l'espace de trois mois. Aucun repos donc pour les riverains et les professionnels sinistrés.

Au-delà des indemnisations, l'heure est aujourd'hui au bilan, avec comme question centrale : comment faire pour que cela ne se reproduise plus ? Dans certaines communes du Pas-de-Calais comme à Blendecques, ou Arques, des quartiers complets vont être rasés. Pour que ces drames ne se reproduisent plus jamais.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité