• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Vignettes Crit'Air à Lille : 109 automobilistes verbalisés mardi et mercredi

© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Selon la préfectuer du Nord, 95% des automobilistes contrôlés étaient en règle.

Par Quentin Vasseur

Petit à petit, le message semble passer. Pour les deuxième et troisième journées d'application de la vignette Crit'Air, mardi 9 et mercredi 10 avril en plein épisode de pollution, les automobilistes étaient nombreux à disposer de leur macaron de couleur, ou du moins du papier certifiant son achat.
 

 

5% de contrevenants

Au total, les forces de police ont procédé à 2327 contrôles de véhicules sur les deux jours, parmi lesquels "109 infractions ont été relevées pour absence de vignette crit’air ou utilisation inappropriée." Les seules vignettes autorisées étaient les 0, 1, 2 et 3.

Ainsi, souligne la préfecture du Nord, "95 % des personnes contrôlées étaient en règle vis-à-vis de la vignette Crit’air". Les 5% restants ont dû payer une amende de 68 euros.
 

Pour éviter l'amende, même en circulant à bord d'un véhicule jugé trop polluant, il suffisait d'être au moins deux dans l'habitacle afin que ce soit considéré comme du covoiturage. Pour les autres, à condition d'avoir un véhicule suffisamment récent, une simple certification pouvait prouver que vous vous étiez procuré la vignette Crit'Air.

 

20 000 demandes en trois jours

D'ailleurs, la préfecture note que 20 645 demandes de vignettes Crit'Air ont été enregistrées entre le 8 et le 10 avril, dont 15 054 dans le Nord, 4 852 dans le Pas-de-Calais et 739 en Belgique. À titre de comparaison, les deux jours précédant l'annonce de la mise en place de la circulation différenciée, seules 1454 demandes avaient été enregistrées.

En février, pour la toute première journée d'application du dispositif, une soixantaine de contraventions avait été infligées sur plus de 700 contrôles.
 

Sur le même sujet

Dominique Riquet : "il faut avoir une écologie qui soit appuyée sur une transition économique"

Les + Lus