Cet article date de plus de 3 ans

Le braqueur Redoine Faïd utilisait une burqa pour se cacher

Le braqueur a été arrêté dans un appartement du quartier du Moulin à Creil après trois mois de cavale. Selon le Procureur de la République, le braqueur Redoine Faïd utilisait une burqa pour se cacher. 
Le braqueur Redoine Faïd, interpellé tôt mercredi dans l'Oise après trois mois de cavale, utilisait une burqa pour se déplacer sans être reconnu, a indiqué une source judiciaire. Les enquêteurs avaient identifié quelques jours avant l'arrestation du braqueur multirécidiviste une jeune femme qui "prenait à bord de son véhicule une personne vêtue d'une burqa dont l'allure laissait supposer qu'il pouvait s'agir d'un homme", a indiqué de son côté le procureur de Paris François Molins, lors d'un point presse.
 

Quatre autres personnes ont également été arrêtés par la Brigade de recherches et d'intervention (BRI) et l'Office central de lutte contre le crime organisé: l'un de ses frères Rachid Faïd ainsi que deux hommes et une femme, selon la même source, confirmant une information de BFMTV et Europe 1. "Il n'a pas cherché à fuir", a indiqué Nicole Belloubet, ministre de la justice, sur Europe 1.
 
Deux armes de poing ont été retrouvées lors de cette opération. Selon un dernier tweet d'un journaliste de LCI, il y aurait deux personnes supplémentaires en garde-à-vue.
 
"Il se sentait en sécurité à Creil", a déclaré Yves Lefebvre, secrétaire général unité SGP police à CNews. Des armes, dont un pistolet mitrailleur, ont été retrouvées lors de cette opération qui s'est déroulée sans incident.
 

L'appartement libre d'accès après l'arrestation

 

À la plus grande surprise des journalistes présents sur place, l'appartement a été laissé ouvert, la porte à terre. Les journalistes de Brut ont pu entrer dans le logement, montrant un lit défait, des chemises qui sèchent sur un étendoir... 

Pas de scéllé, pas de policier présent sur place pour surveiller l'appartement. Oubli ?

C'est seulement après quelques minutes de direct que les policiers sont arrivés par les escaliers en courant et ont fermé l'accès aux journalistes.
 

Gérard Collomb publie son dernier tweet, Edouard Philippe lui emboîte le pas


Ce matin, le ministre de l'Intérieur démissionnaire Gérard Collomb a lâché son dernier tweet : "Les fonctionnaires de la PJ ont démontré leur engagement, leur pugnacité et leur détermination à faire respecter la loi de la République. Ils ont mon admiration comme l'ont les 250 000 policiers et gendarmes qui servent chaque jour notre pays". 
 
Le Premier ministre Édouard Philippe, qui le remplace par intérim, a également tweeté :
 


Évasion spectaculaire le 1er juillet


L'homme s'était échappé, le 1er juillet dernier, de la prison de Réau en Seine-et-Marne, avec l'aide d'un commando armé, qui avait auparavant pris en otage un pilote d’hélicoptère. 

Surnommé le roi de l'évasion, Faïd s'était déjà évadé le 13 avril 2013 en moins d'une demi-heure de la prison de Lille-Sequedin, en prenant quatre surveillants en otages, qu'il avait utilisés ensuite comme boucliers humains. Il avait été repris six semaines plus tard en région parisienne.

"Habitué à la cavale", le fugitif a été présenté par la police judiciaire comme un "individu dangereux".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
redoine faïd faits divers