• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Qui est Redoine Faïd, le braqueur creillois qui s'est évadé deux fois ?

Redoine Faid est bien connu de la police et des médias. / © MAXPPP
Redoine Faid est bien connu de la police et des médias. / © MAXPPP

Après sa troisième cavale, Redoine Faïd a été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi 3 octobre. Le braqueur originaire de l'Oise s'était évadé de la prison de Reau le 1er juillet. Retour sur l'histoire d'un braqueur hors-norme. 

Par Romane Idres & Célia Vanier

Il effraie presque autant qu'il fascine. Redoine Faïd, 45 ans, originaire de Creil, est devenu au fil des années un personnage médiatique. Le gamin de la cité Guynemer est devenu célèbre à force de braquages et de cavales. 
 

Gangster hollywoodien

Il commence les braquages à 18 ans, alors qu'il est encore au lycée, à Chantilly. Le premier d'une longue série. Celui de la BNP de Creil en 1995, où il prend en otage la famille du directeur, fait beaucoup parler de lui. Il continuera encore quelques années et se spécialisera dans les attaques de fourgons blindés. 

Il expliquera lui-même s'inspirer de films de gangsters américains comme Heat ou Reservoir Dogs pour réaliser ses casses. Il échappe à la justice pendant plusieurs années, jusqu'à sa condamnation en 1998 à dix-huit ans de prison. 
 
 

Faux repenti

Il sera finalement libéré plus tôt que prévu, en 2009. L'année suivante, il publie son autobiographie dans laquelle il se présente comme un braqueur repenti, et fait le tour des plateaux de télévision. Cela lui vaudra le surnom de "l'Écrivain" dans les commissariats de police. 

Quelques mois plus tard pourtant, il est impliqué dans l'attaque à main armée qui coûtera la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet, le 20 mai 2010. Il assure ne pas y avoir participé... mais promet de se rendre. Il sera finalement arrêté et écroué en 2011 après plusieurs mois de cavale. 
 

Première évasion en 2013


En 2013, il fait à nouveau parler de lui en s'évadant de la prison de Sequedin, dans le Nord. Une évasion spectaculaire : il prend quatre personnes en otage et fait exploser les portes de la prison. 

Rattrapé par la police un mois et demi plus tard, il repasse devant la justice en 2017. En l'espace de quelques mois, il est condamné à 18 ans de prison pour le meurtre d'Aurélie Fouquet (puis à 25 ans en appel), et à dix ans de réclusion criminelle pour son implication dans un braquage au fourgon blindé survenue dans le Pas-de-Calais en 2011.

Dimanche 1er juillet, il s'était évadé de la prison de Reau (Seine-et-Marne) à l'aide de complices lourdement armés et d'un hélicoptère.  Depuis, il est l'homme le plus recherché de France.
 

Une partie de cache-cache grandeur nature


Le 10 juillet, dans l'Oise, un chasseur découvre dans la forêt de Verneuil-en-Halatte (Oise) un sac contenant notamment des armes longues, des cagoules et une disqueuse et soupçonné d'avoir appartenu au commando de l'évasion du 1er juillet.

Une semaine auparavant, une Renault Kangoo blanche siglée Enedis, dernier véhicule connu à bord duquel le fuyard est soupçonné d'avoir pris place, avait été également retrouvée dans l'Oise, dans une petite commune.

Début août, le braqueur est repéré à Sarcelles dans le Val d'Oise à bord d'un véhicule lors d'un contrôle de gendarmerie. Redoine Faïd sera identifié par des caméras de vidéosurveillance. Une course-poursuite s'était alors engagée avec les gendarmes. Mais Redoine Faïd était parvenu à s'échapper. La voiture sera retrouvée plusieurs heures plus tard, toujours à Sarcelles. A l'intérieur, des pains d'explosif qui s'avéreront être faux.

Depuis, la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris s'est saisie de l'enquête, ouverte mardi à Pontoise pour refus d'obtempérer, transport d'explosifs en réunion et association de malfaiteurs formée en vue de commettre des crimes ou des délits punis de 10 ans de prison.
  
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus