83 œuvres de la ville de Saint-Omer disparues depuis 15 ans, retrouvées dans un château

Depuis une dizaine d'années, le musée Sandelin de Saint-Omer remonte la trace de ces œuvres, qui se sont mystérieusement évaporées. Il y a quelques jours, des œuvres similaires à celles disparues ont été retrouvées au château de Cercamp, à Frévent. La piste du vol serait privilégiée selon le maire, qui parle encore au conditionnel.

La réponse se trouvait à 60 kilomètres de là. Depuis 2009, le musée Sandelin de Saint-Omer tente de remonter la piste de 83 œuvres, évaporées comme par magie de sa collection de 20 000 pièces. Une enquête a été ouverte par le Parquet de Saint-Omer pour retrouver leur trace... Des recherches qui semblent avoir abouti en ce mois de mai bien entamé.

Les enquêteurs auraient retrouvé des œuvres similaires non loin de là, au château de Cercamp, rattaché à la commune de Frévent, comme souligne le maire de Saint-Omer, François Decoster. "Un long travail de récolement suggère que les pièces ont été retrouvées, mais dans une collection privée." Parmi les pièces dérobées : plusieurs toiles, de taille et de valeur différentes, ainsi que des lames ou des objets plus petits. Le montant de ce larcin présumé n'a pas encore été défini.

Une présomption de vol

Alors, vol ou pas vol ? Pour l'instant, les éléments de l'enquête ne permettent pas de tabler officiellement sur un recel. "On le saurait si les œuvres étaient arrivées là-bas légalement", estime François Decoster, scandalisé par la piste - plutôt probable - d'un larcin. "Il y a quand même une présomption de vol et de recel sur un certain nombre de pièces. Je suis profondément choqué que des amateurs d'art aient pu se servir dans les collections de la Ville."

Il y a quand même une présomption de vol et de recel sur un certain nombre de pièces. Je suis profondément choqué que des amateurs d'art auraient pu se servir dans les collections de la ville.

François Decoster, maire de Saint-Omer

Dans le cadre de la plainte déposée par la Ville de Saint-Omer, l'édile confirme qu'une garde à vue est bel et bien en cours, sans révéler l'identité de l'individu. Selon La Voix du Nord, il ne s'agirait pas du propriétaire du château où ont été trouvées les œuvres.

La mairie prévoit un point presse ce jeudi au musée Sandelin, dès 11 heures, pour fournir plus d'informations sur les pièces identifiées et le travail municipal lié à l'enquête.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité