Calais : 11 migrants, dont 4 mineurs, secourus alors qu'ils tentaient de traverser la Manche

Les migrants secourus ont été débarqués au port de Calais ce vendredi matin. / © FRANCE 3
Les migrants secourus ont été débarqués au port de Calais ce vendredi matin. / © FRANCE 3

11 migrants, dont 4 mineurs, ont été secourus par un patrouilleur des douanes ce vendredi matin, alors qu'ils tentaient de traverser la Manche pour rejoindre l'Angleterre.

Par YF avec Flavien Bellouti

Les tentatives de traversée  clandestine de la Manche se sont multipliées cette semaine le long de la Côte d'Opale. Ce vendredi matin encore, 11 migrants (dont 4 mineurs) ont été secourus par le Jacques Oudart Fourmentin, un patrouilleur de la douane française, alors que leur embarcation se trouvait en difficulté à 4 nautiques (environ 7,4 km) au nord-est de Calais.

Le patrouilleur a alerté le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez vers 7h50 et les a fait monter à bord 10 minutes plus tard. Ils ont été débarqué vers 9h30 au port de Calais, où la police aux frontières (PAF 62) les a pris en charge.
 
Calais : 11 migrants, dont 4 mineurs, secourus alors qu'ils tentaient de traverser la Manche
Images de Flavien Bellouti.

"Ils sont tous sains et saufs grâce à l’efficience et la réactivité des acteurs agissant quotidiennement pour l’action de l’État en mer et la sauvegarde de la vie humaine : le CROSS Gris-Nez, la préfecture maritime et le centre des opérations maritimes, la douane française ainsi que les unités de l’État patrouillant quotidiennement en mer", a commenté dans un communiqué la préfecture maritime de la Mancher et de la Mer du Nord.

Selon nos informations, il s'agit de 10 Iraniens et d'un Irakien. Deux des quatre mineurs sont des mineurs isolés, sans leurs parents.
 

Nombreuses tentatives ces derniers jours


"Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde les migrants qui envisagent de traverser la Manche, une des zones les plus fréquentées au monde et où les conditions météorologiques sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple), et donc dangereuse pour la vie humaine !", rappelle la préfecture maritime. "Si vous êtes victime ou témoin d’un événement de mer, composez le 196 depuis un téléphone ou transmettez l’information sur VHF canal 16 pour joindre directement les secours en mer !"

12 migrants avaient déjà été secourus lundi au large du cap Gris-Nez, une quarantaine mardi au Touquet et au large du cap Blanc-Nez, 24 mercredi au large d'Oye-Plage et 11 de nouveau jeudi au large de Calais.

 

Sur le même sujet

Les + Lus