Un député britannique propose de reprendre le contrôle de Calais pour empêcher les migrants de traverser la Manche

Dans un tweet, Edward Leigh, un député conservateur britannique, regrette que le Royaume-Uni ait perdu Calais en 1558 et propose de récupérer à nouveau la ville pour empêcher les traversées de la Manche par des migrants. 
"Nous n'aurions jamais dû perdre Calais en 1558 ? Pourquoi ne nous la récupérerions pas ? ", s'interroge Edward Leigh, député conservateur britannique dans un tweet publié ce 10 août, mis en lumière par le site journal hebdomadaire The New European. En 1558, après 210 ans d'occupation anglaise, la ville de Calais revient définitivement à la couronne de France par l'intervention du duc de Guise, appelé dans le Nord pour faire face à l'invasion espagnole depuis les Pays-Bas.  Son tweet a suscité les railleries des députés socialistes britanniques dont notamment Angela Rayner. "J'ai souvent dit que les députés conservateurs vivaient dans le passé, mais en 1558 ? ", rétorque-t-elle.  D'autres députés ont ironisé à leur tour comme Andrew Gwynne : "Pourquoi s'arrêter à Calais ? Après tout, Notre Majesté est toujours Duc de Normandie. Ces conversateurs devraient vraiment viser plus haut !"

Des tensions entre la maire de Calais et le gouvernement britannique

La maire Les Républicains de Calais, Natacha Bouchart, avait déjà demandé ce jeudi au Premier ministre britannique Boris Johnson de "se calmer" à la suite de ses propos. Elle avait même estimé que l'annonce par la ministre de l'Intérieur britannique, Priti Patel, de vouloir faire appel à la Royal Navy dans la Manche était "une déclaration de guerre maritime". "Les Britanniques créent eux-mêmes cet appel d'air en ne voulant pas revoir leurs dispositifs d'accueil, en se contentant de donner des leçons et en faisant subir depuis trop longtemps cette situation aux Calaisiens", dénonce-t-elle. 

Dix fois plus de traversées empêchées par rapport à juillet 2019

Selon le ministère français de l'Intérieur, des effectifs supplémentaires ont déjà été déployés en renfort face à cet afflux. En juillet, dix fois plus de traversées ont été empêchées par rapport au même mois de 2019 et quatre fois plus d'embarcations et de matériels ont été découverts dans les dunes. Un plan de lutte contre les traversées maritimes illégales, élaboré en concertation avec les autorités britanniques, est en cours de finalisation pour renforcer les moyens de contrôle sur les côtes et en amont des principaux points de passage, a indiqué le ministère français de l'Intérieur. Le mois dernier, une "cellule franco-britannique de renseignement" dans la lutte contre les passeurs de migrants a été mise en place.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants à calais société immigration royaume-uni international