CARTE. Attaque mortelle d'un fourgon pénitentiaire dans l'Eure : retour sur une journée d'évasion violente et de traque

Deux agents pénitentiaires normands sont morts mardi 14 mai 2024 à Incarville (Eure) après l'attaque d'un fourgon pénitentiaire, où se trouvait le prisonnier Mohamed Amra, maintenant en cavale. Parcours du détenu, détails de l'attaque, opérations et recherches des forces de l'ordre : retour sur une journée de violences et d'enquêtes dans l'Eure.

L'attaque mortelle d'un fourgon pénitentiaire ce mardi 14 mai à Incarville (Eure), ayant permis l'évasion du prisonnier Mohamed Amra, a choqué la France entière. Retour heure par heure sur ce drame qui a coûté la vie à deux agents pénitentiaires du centre pénitentiaire de Caen. 

L'évasion de Mohamed Amra heure par heure

 

10h30 : Le prisonnier incarcéré à la maison d'arrêt d'Évreux, Mohamed Amra est entendu à Rouen, par un juge d’instruction du tribunal judiciaire. Âgé de 30 ans, il est associé au grand banditisme pour des affaires de drogues, d’enlèvement et de tentative d’homicide.

Peu avant 11h : le détenu Mohamed Amra est transféré du tribunal judiciaire de Rouen, vers la maison d’arrêt d’Évreux où il était écroué, à bord d’un convoi pénitentiaire composé d'un fourgon et d'un utilitaire. Cinq agents pénitentiaires l'escortent dans les deux véhicules. 

11h : Le convoi pénitentiaire arrive au péage d’Incarville, à mi-chemin entre Rouen et Evreux. Lorsque les barrières de péage se lèvent, une Peugeot 5008 noire percute violemment le fourgon de face. Un second véhicule complice arrive par l'arrière et bloque le convoi.

Des hommes lourdement armés sortent des voitures et ouvrent le feu sur les agents pénitentiaires avec des mitraillettes. Deux agents sont tués et trois autres sont blessés, dont l'un grièvement. Le commando armé libère le détenu Mohamed Amra, puis tente d’incendier la Peugeot noire, avant de quitter les lieux à bord de deux autres voitures. Les malfaiteurs s’enfuient par l’autoroute. La scène a duré 2 minutes 15 secondes.

durée de la vidéo : 00h00mn49s
Un fourgon pénitentiaire a été attaqué ce mardi 14 mai au péage d'Incarville dans l'Eure. Deux agents pénitentiaires ont été abattus. ©France 3 Normandie

11h15 : une cellule de crise se met en place au Ministère de la Justice, à laquelle prend part le garde des Sceaux Eric Dupont-Moretti. Le plan Épervier est déclenché : ce dispositif est lancé en cas d’enlèvement ou d’évasion dans le but d’appréhender toute personne recherchée dans une zone relevant de la gendarmerie.

Plus de 200 gendarmes sont déployés sur les axes routiers et les points stratégiques dans la zone de l'attaque mortelle. Un hélicoptère est engagé. Le GIGN se rend également sur place.

La sortie Incarville de l’A13 vers l’A154 reste fermée dans le sens Rouen - Évreux.

15h30 : Les deux véhicules utilisés par les malfaiteurs sont retrouvés à Houetteville et à Gauville-le-Campagne, dans l’Eure, à quelques kilomètres du péage d’Incarville. Les deux voitures ont été retrouvées incendiées.

17h30 : le plan Epervier est levé. Mais les forces de l’ordre et l’équipe du GIGN restent mobilisées pour continuer la traque de l’évadé Mohamed Amra et ses complices. L'enquête a été confiée à l'Office central de lutte contre la criminalité organisée (OCLCO) et la police judiciaire de Rouen.

21h30 : "Les véhicules retrouvés font actuellement l'objet de tous les prélèvements et toutes les recherches nécessaires", a déclaré Laure Beccuau, procureure de la République de Paris lors d’une conférence de presse. Les malfaiteurs sont toujours recherchés.