SPORT. Qui sont les athlètes normands qui participent aux championnats du monde d'athlétisme à Budapest ?

Publié le

Du samedi 19 au dimanche 27 août 2023, la Hongrie accueille les Championnats du monde d’athlétisme, à Budapest. Focus sur les athlètes normands qui représenteront la France.

Parmi les 78 athlètes sélectionnés pour ces championnats du monde, ils seront cinq normands sur la ligne de départ :

  • Flavie Renouard (Caen athletic club) sur le 3000m steeple
  • Kévin Campion (Stade dieppois) sur le 35km marche
  • Just Kwaou Mathey (Evreux Ac) sur le 110m haies
  • Léonie Cambours (Stade sottevillais 76) à l'heptathlon
  • Ryan Zézé, natif de Louviers et licencié au Bordeaux Athlé, sur le 200 m

Flavie Renouard, objectif finale ! 

Elle a déjà réalisé les minimas pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, et a terminé deuxième des championnats de France, à Albi. La Caennaise vise la finale pour ces championnats du monde. 

À lire aussi : Athlétisme. La caennaise Flavie Renouard est vice-championne de France. 

La jeune femme a eu un mois de juillet très dense, qu'elle a négocié à la perfection. D'abord en Angleterre, où elle a pris la cinquième place du meeting Diamond League de Londres sur 3000 mètres steeple dans un chrono stratosphérique de 9'19''07. Comme si une nouvelle étape était franchie puisqu'elle descend de dix secondes sa précédente marque, réalisée le 5 juillet 2023, à Barcelone. Quelques jours plus tard, à Albi, la calvadosienne devient vice-championne de France derrière Alice Finot. 


Just Kwaou Mathey, pourquoi pas ? 

Il a désormais sa place aux côtés des cadors du 110 mètres haies. Il se rêvait footballeur professionnel, mais il a finalement choisit l'athlétisme. Comme sur le 110 m haies des Championnats d'Europe en plein air 2022 (troisième en 13'33), le Français a décroché la médaille de bronze (7,59) sur le 60 m haies des Championnats d'Europe en salle 2023. A la photo-finish, il devance Lorenzo Ndele Simonelli alors que le Suisse Jason Joseph monte sur la plus haute marche. À 23 ans, il vise aussi la finale mondiale. 

C'est quelqu'un qui sait ce qu'il veut et qui se donne les moyens d'atteindre ses objectifs.

Fabien Lambolez, entraîneur de Just Kwaou-Mathey


Ryan Zézé, des fourmis dans les jambes 

Depuis l'automne dernier, le natif de Louviers s'entraîne aux Etats-Unis, où il a rejoint Mickaël Hanany et intégré un groupe qui l'a tiré vers le haut. Une décision qui paie car l'athlète de 25 ans enchaîne les bons résultats : début juillet, il bat son record personnel sur 100 m (10’’15) et 200 m (20’’23) à La Chaux-de-Fonds (Suisse), puis enchaîne avec une deuxième place au meeting de Montgeron sur 100 m (10''27, +0.2). Le jeune homme semble avoir des fourmis dans les jambes. Il sera le seul représentant tricolore en individuel, sur 200m. Pour la première fois depuis 2007, ni Jimmy Vicaut ni Christophe Lemaître ne sont sélectionnés pour participer à cette compétition. En relais, il retrouvera son frère, Méba-Mickaël Zézé sélectionné pour le 4X100.

Kévin Campion, avant-dernier round ? 

Le marcheur dieppois a quasiment tout gagné à l'échelle nationale, notamment sur le 10km. Cette fois, c'est sur une distance trois fois plus longue qu'il s'alignera, le 35 km. 

À lire aussi : Marche : Kévin Campion, la force de l’âge 

L'an dernier, à la même période, il s'est classé 6e du 20 km marche, à Munich, son meilleur résultat en Championnats d'Europe (10e en 2014, 9e en 2018). Quelques mois plus tard, en octobre, il participe à son premier 35 km, à Zittau (Allemagne). Le Français s'impose en 2h29'31'', soit neuf secondes de moins que la marque exigée par World Athletics. À Budapest, jeudi 24 août, il se frottera à la fine fleur de la discipline puisque les cadors seront bien présents : Massimo Stano, champion du monde en titre, ou encore le japonais Masatora Kawano et Perseus Karlstrom (Suède). Une belle répétition générale pour celui qui vise, à 34 ans un dernier challenge : Paris. 

J’ai retrouvé une surmotivation pour les JO, Paris arrive c’est demain et pas question de passer à côté de ces jeux-là !

Kévin Campion, spécialiste du 20 km marche


Léonie Cambours, la progression aérienne 

Elle qui a découvert l'athlétisme à l'âge de 8 ans à Yvetot, a désormais une stature internationale. La jeune pensionnaire du Stade Sottevillais 76 est classée au 29ème rang mondial. L'heptathlonienne a des aptitudes pour le saut. Elle a cependant un talon d'achille : le javelot. Elle a mis les bouchées doubles pour gommer au fur et à mesure les petits détails qui lui faisaient défaut dans cette épreuve. La jeune femme vise les Jeux Olympiques 2024, "plus je m'approche, plus je me dis que c'est possible" a-t-elle confié à France 3 Normandie, dans le cadre d'un reportage. Elle aura fort à faire, car les principales favorites seront bien au rendez-vous : Anouk Vetter, Anna Hall, Katarina Johnson-Thompson, ou encore Taliyah Brooks. Nafissatou Thiam, référence dans cette discipline ne participera pas à cette compétition, victime de douleurs aux tendons d'Achille. 

À lire aussi : PORTRAIT : Léonie Cambours, une heptathlonienne à suivre de près !

À quelle heure et quand les suivre ? 

  • Léonie CAMBOURS (Stade Sottevillais 76) à l'heptathlon
  • Samedi 19 et dimanche 20
  • Début de la première épreuve le 100m haies à 10h30, suivi du haut en hauteur (11h45)
  • Samedi 19 : lancer de poids (19h05), suivi du 200m (20h30)
  • Dimanche 20 : saut en longueur (9h50) suivi du javelot (soit 12h, soit 13h05)
  • Dimanche 20 : 800m (18h)
  • Just Kwaou Mathey (Evreux Ac) sur le 110m haies
  • Dimanche 20 - séries à 13h05
  • Lundi 21 - demi-finale à 20h05 et finale à 21h40
  • Flavie Renouard (Caen Athletic Club) sur le 3000m steeple
  • Mercredi 23 - séries à 19h45
  • Dimanche 27 - finale à 21h10
  • Ryan Zézé natif de Louviers sur 200m 
  • Mercredi 23 - séries à 12h50
  • Jeudi 24 - demi-finales à 20h20
  • Vendredi 25 - finale à 21h50
  • Kévin Campion (Stade Dieppois) sur le 35km marche
  • Jeudi 24 - finale à 07h00

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité