Le souvenir de Napoléon toujours présent à Rouen et à Cherbourg

200 ans après sa mort, des célébrations rappellent, qu'entre l'île de Sainte-Hélène et Paris, c'est par la Normandie qu'a eu lieu le retour en France des cendres de l'empereur.

5 mai 2021 : commémorations du bicentenaire de la mort de Napoléon en Normandie. A gauche : cérémonie au Val de la Haye (près de Rouen) à droite : à Cherbourg
5 mai 2021 : commémorations du bicentenaire de la mort de Napoléon en Normandie. A gauche : cérémonie au Val de la Haye (près de Rouen) à droite : à Cherbourg © Richard Plumet / Sylvain Rouil / France Télévisions

Napoléon effectua plusieurs visites en Normandie. En 1802, alors Premier consul, il fut reçu à Rouen avant de faire étape dans plusieurs villes du département, de Eu au Havre en passant par le Pays de Caux et la vallée de la Seine. Empereur, il revint en 1810 et 1811.

Bienfaiteur de Cherbourg

Après avoir traversé l'Orne et partie du Calvados, Napoléon remonta le département de la Manche jusqu'à Cherbourg où il séjourna quatre jours, ce qui est exceptionnel, puisqu'il ne restait rarement plus de deux jours au même endroit. Cette venue dans le Nord-Cotentin, en 1811, sera l'occasion de lancer de grands projets pour développer la cité et en faire un port militaire défensif.

Relance des travaux de la rade, aménagement du port, chantier naval et arsenal, assainissement des quartiers insalubres, urbanisme : Napoléon fut le grand bâtisseur de Cherbourg. Considéré par les habitants comme le bienfaiteur de la ville, on envisagea même d'en changer le nom pour "Napoléon Bourg".

durée de la vidéo: 01 min 08
VIDEO : Carine Napoliello, présidente de l'association "Napoléon Bourg" résume le rôle de Napoléon dans l'essor de Cherbourg

Attentif au rayonnement de Rouen

Venu deux fois à Rouen, en 1802 et en 1810, Napoléon se préoccupa, comme à Cherbourg, d'urbanisme en lançant des projets divers tels que l'agrandissement de l'hôtel de ville, le percement de nouvelles et larges rues ou d'un nouveau pont sur la Seine. Il tenta aussi de rassurer et d'aider les industriels du textile et les grands négociants du port.

Le retour de Sainte-Hélène par la Normandie

Mort à Sainte-Hélène le 5 mai 1821, ce n'est qu'en 1840 qu'on organisa le "retour des cendres" de Napoléon à Paris pour une inhumation aux Invalides.

Parti de l'Atlantique-Sud, un premier bateau, La Belle-Poule arriva en rade de Cherbourg où l'on procéda, le 8 décembre, à un premier transbordement du cercueil sur La Normandie, un navire à vapeur.

VIDEO - 5 mai 2021 : commémoration du bicentenaire de la mort de Napoléon à Cherbourg

Au départ de Cherbourg, La Normandie longea les côtes du Calvados, arriva devant Le Havre pour remonter ensuite la Seine jusqu'à Rouen pour un second transbordement prévu sur un bateau fluvial, capable de passer sous les ponts entre Rouen et Paris.

Par crainte de manifestations, les autorités ont éloigné de Rouen cette opération de transbordement en faisant le choix du Val de La Haye, paisible village de marins situé à une dizaine de kilomètres en aval du port de Rouen.  Le 10 décembre, par un grand froid, un troisième bateau du nom de La Dorade remonta la Seine et traversa Rouen où des dizaines de milliers de personnes étaient massées le long des quais.

5 mai 2021-  La colonne Napoléon au Val de la Haye où eu lieu le transfert des cendres de l'empereur en 1840
5 mai 2021- La colonne Napoléon au Val de la Haye où eu lieu le transfert des cendres de l'empereur en 1840 © Richard Plumet / France Télévisions

La colonne Napoléon

En souvenir de ce retour historique de l'empereur en France, le maire du Val de la Haye décida la construction d'un monument. Une souscription fut lancée et en 1844 une colonne fut érigée en bord de Seine, avec dans son socle, des reliques de Napoléon et de Sainte-Hélène.

Le 5 mai 2021, après celle de Cherbourg, une cérémonie commémorative du bicentenaire de la mort de Napoléon a été organisée au pied de cette colonne. Parmi les personnalités présentes, Jean-Marc Auger, délégué régional pour la Normandie du Souvenir napoléonien, a rappelé le lien particulier qui unit la Normandie et Napoléon.

VIDEO - 5 mai 2021 : commémoration du bicentenaire de la mort de Napoléon au Val de la Haye près de Rouen

Les statues équestres

Après la colonne Napoléon du Val de la Haye de 1840, des habitants des villes de Cherbourg et de Rouen lancèrent l'idée d'un hommage à Napoléon sous la forme d'une statue équestre.

A Cherbourg, le projet avança rapidement et les dons permirent de financer une statue (érigée en 1858) où l'on voit Napoléon pointer du doigt, non pas l'Angleterre, mais le port militaire.

Cherbourg le 5 mai 2021- Cérémonie officielle au pied de la statue de Napoléon
Cherbourg le 5 mai 2021- Cérémonie officielle au pied de la statue de Napoléon © Sylvain Rouil / France Télévisions

A Rouen, et comme le raconte en détail l'historien Jean-Pierre Chaline, le projet demanda un peu plus de temps et la statue ne sera finalement installée devant l'hôtel de ville qu'en 1865.

Ces statues équestres normandes de Napoléon ont toutes deux subi les outrages du temps. Fragilisées par des fissures, elles ont été démontées pour restauration. La statue de Cherbourg est revenue en 2016 après des travaux qui ont permis de découvrir, à l'intérieur du socle, des médailles et la liste des donateurs.

La statue équestre de Napoléon à Rouen (Archives)
La statue équestre de Napoléon à Rouen (Archives) © Laurent Lagneau / France 3 Normandie

A Rouen c'est en juillet 2020 que la statue équestre de Napoléon a été descendue de son piédestal après l'apparition d'infiltration d'eau, de fissures et le risque de chute sur les passants. Les premiers travaux de restauration ont permis, comme à Cherbourg, la découverte de documents scellés à l'intérieur.

La ville de Rouen a lancé une consultation publique pour déterminer l'opportunité de remettre cette statue, une fois restaurée, à son emplacement d'origine, ou à un autre endroit, comme en bord de Seine,  à la pointe de l'Île Lacroix.

Un hommage aussi dans l'Eure

Jusqu'à la fin de l'été 2021, la commune de Val-de-Reuil (entre Rouen et Vernon) va célébrer "avec ses ombres et ses lumières, le bicentenaire de la mort de l’homme qui repose aux Invalides" sous la forme d'une expo en plein-air.

Une façon originale d'évoquer un personnage qui divise encore aujourd'hui car, comme le rappelle la ville de Val de Reuil, "pour les uns, Napoléon a construit les fondations d’une France moderne fixant non seulement son organisation administrative, mais aussi, parmi tant d’autres choses, le rôle de sa culture, la force de son université, les règles qui encadrent notre vie en société. Pour les autres, il aura précipité des générations de jeunes Français dans l’enfer des batailles, rétabli l’esclavage et fondé un régime autoritaire."

La  ville de Val de Reuil va rendre cet hommage avec 16 tableaux disposés tout au long de la Voie Blanche et en diffusant 60 citations sur les réseaux sociaux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture