Vers une bière 100% normande ?

Patrie du cidre et du Calvados, la Normandie est aussi une terre de bière. Les micro-brasseurs, adeptes du circuit-court, sont de plus en plus nombreux à s’installer sur ce créneau porteur. Pour répondre à leurs exigences, une filière bière 100% normande se structure dans la région.

Entre le cidre et le Calvados, la bière s’est fait une place de choix en Normandie. Dans la région, le nombre de micro-brasseurs augmente chaque année, portés dans l’aventure de la fabrication artisanale par des amateurs de bière exigeants. Ainsi, alors qu’ils n’étaient que six à produire de la bière en 2012, les artisans brasseurs sont aujourd’hui plus d’une centaine sur l'ensemble du territoire normand.

Parmi eux, des brasseurs d'expérience, des passionnés reconvertis dans la mousse et même des moines. Depuis 2016, l'abbaye de Saint-Wandrille brasse et vend sa propre bière. L'idée est née en 2014 des difficultés financières du monastère. À l'époque, l'abbaye venait de perdre son activité d'archivage numérique de documents. Mais pour que les trente moines puissent continuer à vivre entre ses murs et que les lieux puissent être restaurés, il fallait trouver des fonds. 

Cultiver le malt et le houblon en Normandie

Les artisans brasseurs revendiquent pour la plupart un fort attachement à leur territoire et sont souvent des adeptes du circuit-court. Cependant en Normandie, ils font face à un manque de disponibilité des matières premières, notamment de malt et de houblon. Pour produire une bière artisanale 100% normande il faut pourtant nécessairement : de l'eau normande, du malt normand et du houblon normand. Afin de répondre à la demande des brasseurs qui souhaiteraient pouvoir se fournir localement, une malterie artisanale a ouvert ses portes en 2019 à Bayeux. Mais la filière du houblon normand, elle, est encore balbutiante. 

Portée par la Chambre régionale d'agriculture, l'association Houblons de Normandie est chargée de structurer la filière depuis 2019. Elle regroupe des porteurs de projets de houblonnières, des brasseurs et tout acteur de la filière brassicole normande (association de promotion, malterie) pour conduire une action concertée de développement du houblon dans la région. Aujourd’hui, le houblon est majoritairement importé d'Alsace. C'est d'ailleurs dans cette région que la quasi-totalité du houblon français est cultivé. Mais les sols et le climat normand sont également propices à sa production. Et c’est bien ce que compte prouver l’association.

Houblons de Normandie part d’une page blanche, alors le défi est immense. Dans les cinquante dernières années, la culture du houblon en Normandie était inexistante. Mais on trouve du houblon sauvage sur l’ensemble du territoire alors « il y a dû y en avoir, c’est sûr », affirme Benoît Lamy, président de l’association. Ce qui va être complexe, d’après lui, c’est qu’« qu’il existe plus de 300 variétés de houblon. Il faut savoir laquelle est la plus adaptée à notre terroir, qui est différent en tous points de Normandie, et à notre climat aussi. Il faut faire des essais pour se représenter comment la plante pousse et voir si elle de développe bien ou pas ».

Il faut compter environ trois ans pour que le potentiel de rendement de la plante soit exprimé. Pour cela, quatre producteurs de houblon se sont engagés en « phase test ». L’association espère pouvoir fournir la moitié de la demande normande d’ici quatre ou cinq ans. D’ici-là, elle organise des initiations à la culture du houblon. Le prochain rendez-vous est fixé aux 4 et 5 novembre 2021.

La Normandie et la bière : une histoire de longue date

L'histoire entre la Normandie et la bière s'est renforcée ces dernières années, avec l'apparition de multiples brasseries. On l'a oublié, mais la région comptait autrefois de nombreuses bières locales, dont la célèbre Paillette, servie à bord de Paquebots transatlantiques. Si la légende dit qu'elle est arrivée avec les Vikings, les historiens ont établi que les Normands buvaient de la bière il y a plusieurs siècles, bien avant que le cidre ne devienne la boisson majoritaire. La grande nouveauté du XXIème siècle pourrait être la naissance d'une bière 100% normande, de la culture du malt et du houblon, à la mise en bouteille.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bière culture gastronomie