Deux-Sèvres : une jument retrouvée morte et mutilée à Mauléon

Une jument a été retrouvée morte et mutilée dans un champ à Mauléon lundi 24 août, confirme le maire de la commune au nord des Deux-Sèvres. Au moins onze faits similaires ont été recensés en France depuis décembre 2018. 

Un bandeau de la gendarmerie nationale bloque l'accès au pré dans lequel la jument mutilée a été découverte.
Un bandeau de la gendarmerie nationale bloque l'accès au pré dans lequel la jument mutilée a été découverte. © Dominique Laveau / France 3 Poitou-Charentes
Ce lundi 24 août en fin de matinée, un propriétaire privé de Mauléon, dans les Deux-Sèvres, a découvert l'une de ses juments morte dans son champ. 

L'animal était mutilé, son oreille coupée, comme le confirme le maire de la commune Pierre-Yves Marolleau. 

Prévenu par les gendarmes, l'élu se dit "surpris et écoeuré". Une enquête de gendarmerie a été ouverte et le parquet saisi. 

La jument sera nécropsiée au sein de l'école vétérinaire de Maison-Alfort. 

→ regardez le reportage de Dominique Laveau et Luc Barré. 
Deux-Sèvres : une jument retrouvée morte et mutilée à Mauléon

La suite d'une épouvantable série ?

Depuis décembre 2018, plus d'une dizaine de juments ont été découvertes dans des conditions similaires dans toute la France, d'après une note du Service central du renseignement territorial, évoquée par Le Parisien le 13 juillet dernier. 

Et ce décompte se poursuit, car d'autres équidés ont été retrouvés morts et mutilés ces dernières semaines, comme dans le Haut-Jura ce week-end. Samedi 22 août, c'est en Mayenne qu'un éleveur a eu la mauvaise surprise de découvrir l'une de ses juments, porteuse d'un poulain, atteinte par une longue lacération de son flanc.  

Pour l'instant, le phénomène reste inexpliqué. 

Carte : Mauléon, au nord des Deux-Sèvres, entre Bressuire et Cholet

La gendarmerie appelle à la vigilance

Sur leurs pages facebook, de nombreuses gendarmeries partagent cet appel national à la vigilance.

Les enquêteurs émettent des recommandations pour les propriétaires de chevaux, invités à "effectuer une surveillance quotidienne", "éviter de laisser un licol", "poser une caméra de chasse", et appeler le 17 en cas de "comportement suspect à proximité des pâtures".

⚠️ [Actes de cruauté sur des équidés] ⚠️ Des actes de cruauté sur des équidés ont été constatés dans plusieurs...

Publiée par Gendarmerie de la Charente-Maritime sur Dimanche 23 août 2020
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers animaux nature