Cet article date de plus de 3 ans

Vinci Autoroutes va porter plainte après les dégradations des agriculteurs à Toulouse et Montauban

Les dégâts causés par les agriculteurs pourraient se chiffrer en millions d'euros. Pendant 10 jours, ils ont bloqué routes et autoroutes dans le Tarn-et-Garonne, la Haute-Garonne, et le Tarn notamment. Vinci Autoroutes va porter plainte. 
L'autoroute A64 entre Muret et Saint-Gaudens, le 07/02/2018
L'autoroute A64 entre Muret et Saint-Gaudens, le 07/02/2018 © Nicolas Albrand
La société Vinci Autoroutes va porter plainte après les dégradations commises par les agriculteurs, ces 2 dernières semaines, pendant les blocages des autoroutes de la région (A61, A62, A64, A66 et A68) et une partie de la rocade toulousaine. L'annonce a été faite ce jeudi soir à France 3 Midi-Pyrénées.

Les manifestations des agriculteurs ont lourdement endommagé certaines zones du périphérique toulousain et des autoroutes de notre région. Glissières de sécurité défoncées, chaussées brûlées par des tonnes de pneux incendiées, détritus en tout genre, panneaux de signalisation arrachés, la facture s'annonce lourde. Les dégâts causés par les agriculteurs pourraient se chiffrer en millions d'euros.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute économie transports autoroute a20 routes