• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ariège : 21 faucheurs volontaires devant la justice ce jeudi

Les faucheurs volontaires de l'Ariège répondront de leurs actes ce jeudi devant la justice. / © France 3
Les faucheurs volontaires de l'Ariège répondront de leurs actes ce jeudi devant la justice. / © France 3

21 faucheurs volontaires de l'Ariège sont convoqués, ce jeudi après-midi, au tribunal de Foix. En septembre 2016 et mars dernier, ils avaient rendu des herbicides à base de glyphosate impropres à la vente.

Par Aubin Laratte

L'heure est venue pour les 21 faucheurs volontaires de l'Ariège. Leur procès a lieu ce jeudi au tribunal de Foix. Ils sont accusés d'avoir rendu des produits à base de glyphosate impropres à la vente. Ils veulent faire de leur procès une tribune.

Le 27 septembre 2016, 10 "faucheurs volontaires" s'étaient donné rendez-vous dans deux jardineries de l'agglomération de Pamiers, en Ariège, et y avaient peint des dizaines de bidons d'herbicide contenant du glyphosate. Objectif ? Les faire retirer de la vente en les rendant impropres. Le tout sous l'oeil des caméras.

Quelques mois plus tard, le 1er mars dernier, 17 "faucheurs volontaires de l'Ariège" ont recommencé, cette fois-ci au magasin Bricomarché de Foix.

Un procès comme une fête du village

Par ces actions, les faucheurs voulaient dénoncer les cultures OGM ainsi que l'emploi du glyphosate, soupçonné d'être un perturbateur endocrinien avec des conséquences sur la croissance et la fertilité, et présent dans plusieurs pesticides et insecticides.

Quelque chose que les militants comptent bien dire devant les juges. "Nous ferons de ce procès des Faucheurs le procès du glyphosate, des pesticides en général, de leurs fabricants et promoteurs", expliquent-ils dans un appel à la mobilisation diffusé sur les réseaux sociaux. En marge de ce procès, vendu par les militants comme une fête du village, de nombreuses animations sont organisées.

Les militants anti-OGM vendent ce près des Faucheurs volontaires comme une fête du village. Plusieurs animations sont organisées en marge. / © DR
Les militants anti-OGM vendent ce près des Faucheurs volontaires comme une fête du village. Plusieurs animations sont organisées en marge. / © DR

 

Sur le même sujet

Montpellier "modèle durable contre l'extrême droite" après les Européennes, selon Philippe Saurel

Les + Lus