VIDÉO. Selfies des ours des Pyrénées : l'irrésistible compilation de l'année avant l'hivernation

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mélanie Caron .

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux par le collectif Hope montre une compilation de ses images d’ours les plus atypiques en 2022. L’occasion de revenir sur le suivi de ces mammifères dont le développement continue au cœur des Pyrénées.

Curieux est l'ours devant la caméra nichée dans les feuillages. Une truffe contre l’objectif et quelques coups de pattes. Ça gratte et ça renifle à la recherche du moindre indice… ou peut-être dans le but de réaliser le meilleur selfie. Un œil par-ci, une truffe par-là, des poils partout. Nos ours seraient-ils devenus influenceurs ?

Dans la compilation mise en ligne le 18 novembre par le collectif Hope, les bêtes des Pyrénées s’intriguent de ces gadgets humains. Des images rares, de jour comme de nuit, d’ours bruns habituellement timides devant la caméra, au détour de sentiers forestiers.

Le développement de l'ours continue

Au-delà du sourire provoqué par ces grognements curieux enregistrés sur le vif, cette compilation rappelle que la population des ours des Pyrénées continue de croître. A l’heure actuelle, plus de 70 individus sont recensés dans la zone, une bonne nouvelle pour cette espèce classée en danger critique de disparition au niveau national. En septembre dernier, l’Office français de la biodiversité publiait son dernier rapport d’observation du mammifère. Six oursons, issus de quatre portées différentes, avaient été aperçus. Et le collectif Hope affirmait avoir recensé une portée de plus.

Ces images uniques sont surtout le fruit d’une réflexion de la part des membres du collectif, afin de trouver les meilleures cachettes pour le matériel d’observation. "Il faut prendre des repères, identifier les endroits qu'ils fréquentent pour réussir à capter des images intéressantes. Quand on pose un piège vidéo, on ne s'attend pas à faire la vidéo du siècle, ça sert à valider une présence, optimiser un suivi, établir des données scientifiques. Mais on a de belles surprises ! » expliquait un membre du collectif lors d’une interview pour notre site.

Du meilleur matériel d'observation

De belles surprises, comme l’apparition inattendue d’une ourse curieuse, accompagnée de son petit. Ou d’un congénère léchant l’objectif. Des prises de vue non seulement étonnantes, mais surtout de très bonne qualité. Une prouesse technique permise par l’évolution très rapide du matériel ces dernières années. "Les prix des caméras ont sérieusement diminué depuis 3 à 5 ans, ça a permis l'accès à des "chinoiseries", comme on les appelle, à 80€ qui font des images très correctes, même de nuit. Avant ça, c'était inimaginable", souligne encore Frédéric* de Hope.

Ces images seront probablement les dernières de 2022, les ours entrant maintenant en phase d’hivernation jusqu’à la sortie de l’hiver.

*Le prénom a été modifié.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité