• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aude : la solidarité des vignerons du Languedoc avec les viticulteurs sinistrés de Trèbes

Trèbes (Aude) - la solidarité des vignerons du Languedoc avec les viticulteurs audois sinistrés - 3 décembre 2018. / © F3 LR F.Guibal
Trèbes (Aude) - la solidarité des vignerons du Languedoc avec les viticulteurs audois sinistrés - 3 décembre 2018. / © F3 LR F.Guibal

Près de 2 mois après les inondations dans l'Aude, les chantiers de nettoyage et de remise en état sont encore nombreux. Dans les vignobles notamment, très touchés par les dégâts. Et la solidarité s'organise, comme à Trèbes, où des viticulteurs sont venus prêter main-forte aux vignerons sinistrés.

Par Fabrice Dubault


Au total, ils sont plus d'une centaine ce lundi matin, dans les vignes de Trèbes.
Ces viticulteurs sont bénévoles, ils viennent de l'Hérault, du Gard mais aussi des villages audois voisins. Objectif : aider à remettre en état les 40 hectares de vignes touchées par les inondations dans ce domaine viticole.

Les chantiers sont nombreux : si les vignes ont été relevées, les déchets sont encore abondants dans les rangs de vignes et le réseau d'irrigation, lui, est en vrac...
 
Aude : la solidarité des vignerons du Languedoc avec les viticulteurs sinistrés de Trèbes
Près de 2 mois après les inondations dans l'Aude, les chantiers de nettoyage et de remise en état sont encore nombreux. Dans les vignobles notamment, très touchés par les dégâts. Et la solidarité s'organise, comme à Trèbes, où des viticulteurs sont venus prêter main-forte aux vignerons sinistrés. - F3 LR - Reportage : A.Grellier et F.Guibal

Christophe est venu de Portiragnes pour donner un coup de main : "C'est important de venir. Chaque fois qu'il y a eu un coup comme ça, on s'est mobilisé".

Cyril, lui, vient d'Olonzac. En 1999, ses vignes avaient été touchées par les inondations et il avait bénéficié alors, de la solidarité vigneronne. Il s'en souvient !
 

On est bien content, quand on a eu des vignes sous les eaux et dans un état pitoyable, de trouver du monde pour venir aider. Car, tout seul, on s'en sort pas.


Ce chantier, comme plusieurs dizaines d'autres, a été organisé et financé par l'association audoise des agriculteurs sinistrés. Elle était en sommeil depuis 15 ans mais a été réactivée suite aux inondations d'octobre. C'est elle, avec la chambre d'agriculture de l'Aude qui a recensé les besoins.

La solidarité, de quoi soulager les viticulteurs locaux, pour qui la remise en état aurait été bien plus longue s'il avait fallu compter sur les seuls employés.

50 élèves du lycée Charlemagne de Carcassonne étaient également mobilisés dans les vignes.

D'ici à la fin décembre, au moins une journée de ce type est organisée chaque semaine. D'autres chantiers pourraient se prolonger en début d'année prochaine.
 

Sur le même sujet

Montpellier : on agit pour sauver la planète

Les + Lus