PORTRAIT : "J'aime jouer, j'aime gagner", atteinte de trisomie, Coralie Fournil sera l'une des porteuses de la flamme olympique

Plus sur le thème : Plus sur le thème :
durée de la vidéo : 00h01mn48s
Coralie Fournil, championne de tennis de table, future porteuse de la flamme olympique ©FTV.

La flamme olympique débarquera à Marseille le 8 mai prochain. 11 000 "porteurs" se relaieront ensuite pour célébrer l’arrivée des J.O. en France. Parmi ces relais, une championne de tennis de table atteinte de trisomie, Coralie Fournil. Elle portera la flamme à Castelnaudary, dans l'Aude.

Coralie Fournil portera la flamme olympique à Castelnaudary en mai prochain à l'occasion de son passage dans l'Aude. La championne de tennis de table, originaire du département, est porteuse de trisomie 21. Elle est devenue récemment championne de France de tennis de table dans la catégorie sport adapté. France 3 Occitanie l'a rencontrée. REPORTAGE.

Dans le salon familial, la mère et la sœur de Coralie regardent les images de sa dernière victoire. Le 16 mai prochain, les projecteurs seront à nouveau braqués sur la championne qui portera haut les valeurs de l'olympisme. "C'est ton rêve Coralie, c'est formidable parce que tu as été sélectionnée pour porter la flamme, qui va allumer le symbole à Paris", se félicite sa mère, Brigite. 

Sa combativité étonne

Deux fois par semaine, Coralie, atteinte de trisomie, s'entraîne avec son club de l'Asppt à Toulouse. Le tennis de table est une passion pour cette Audoise. Depuis quatre ans maintenant, sa combativité étonne, notamment en compétition.

Sur la table du salon, Coralie est fière de montrer ses médailles et son titre de championne de France : "le tennis de table, c'est pour jouer avec les jeunes, j'aime beaucoup. J'aime jouer et j'aime gagner", explique Coralie.

Coralie Fournil sera un maillon de cette chaîne qui sillonnera l'Occitanie et la France. En tout, 11 000 porteurs, champions ou anonymes, se relaieront. Tous savent ce qu'ils doivent au sport : le dépassement de soi. "Cela lui permet de tout relâcher, explique sa sœur Emilie. Elle arrive à se rendre fière d'elle, ça augmente aussi sa confiance en soi, c'est très important. Cela lui permet de dire 'je fais la compétition, j'arrive à gagner un échelon'. Elle a appris aussi la rage. Elle sait ce que c'est de ne rien lâcher et ça, dans la vie de tous jours, c'est très important".


Écrit avec Eric Henry.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité