• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'affaire des lasagnes au cheval empoisonne le marché des surgelés

illustration / © AFP
illustration / © AFP

Le cheval fait chuter le marché français des surgelés. Selon le syndicat interprofessionnel des entreprises du secteur, les ventes ont diminué de manière significative en volume et en chiffre d'affaires en 2013. La faute à l'affaire Spanghero de la viande de cheval étiquetée 100% boeuf.

Par Valérie Luxey

Le scandale des lasagnes fabriquées avec de la viande de cheval a plombé le marché des surgelés français en 2013. Il recule pour la première fois depuis 20 ans. Les ventes s'établissent ainsi à 2,1 millions de tonnes sur un an, soit une baisse de 2,2%. En valeur, elles plongent aussi de 1,2% pour atteindre tout de même encore 9,1 milliards d'euros.

Des plats cuisinés moins prisés

C'est le constat établi par 41 entreprises du secteur, regroupées dans un syndicat interprofessionnel des glaces et surgelés, constat publié ce mardi. Si la consommation de produits surgelés en dehors du domicile (au restaurant, par exemple) reste stable (3,6 milliards d'euros), l'achat de plats destinés à être consommés à domicile chute de 2%, à 5,5 milliards d'euros.

Les conséquences de l'affaire Spanghero

Cette diminution serait à mettre au crédit du scandale de la viande de cheval introduite dans certaines préparations en lieu et place du boeuf, à l'insu des consommateurs. Scandale qui a éclaboussé la filière après la découverte de l'affaire et la mise en cause de l'entreprise audoise Spanghero, et dont vous pouvez retrouver la chronologie interactive sur notre site.

Coup de froid sur les ventes depuis 2012

Mais il est tout de même à noter qu'en 2012, avant même la révélation de l'affaire de la viande de cheval, le marché des surgelés accusait déjà un début de ralentissement, baissant de 0,7%. A l'époque, les Français les français dépensaient 191 euros par an pour un panier moyen de 21,6 produits surgelés, soit 37,7 kilos.

Baisse de la consommation des plats préparés congelés après l'affaire Spanghero

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus