Coronavirus : la carte des clusters en Occitanie

23 clusters ont été détectés en Occitanie depuis le 15 mai 2020. Le dernier en date a été identifié à Toulouse au sein d'une même famille. Le point sur ces foyers de contagion.
Photo d'illustration, Toulouse, mars 2020. La détection des clusters depuis la fin du confinement permet de limiter la propagation du virus.
Photo d'illustration, Toulouse, mars 2020. La détection des clusters depuis la fin du confinement permet de limiter la propagation du virus. © R.Herrisé/FTV
Le mot cluster peut faire peur. C'est le signe d’un risque de transmission du coronavirus. Mais c’est surtout un moyen de surveiller l’épidémie et d’éviter une reprise du virus et un éventuel reconfinement. En identifiant des cas et en les isolant. La prise en charge rapide de personnes infectées par la Covid-19 permet de rompre le plus tôt possible les chaines de transmission entre les individus.
Un cluster de Covid-19, selon la définition de l’agence santé publique France, cela correspond à "la survenue d’au moins 3 cas confirmés ou probables dans une période de 7 jours et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement de personnes."
 

5 clusters en cours d'investigation en Occitanie

Entre le 11 mai et le 15 juillet, selon l’ARS (Agence Régionale de Santé) Occitanie, 23 clusters ont été signalés dans la région. 5 sont toujours en cours d’investigation. 4 à Toulouse ou à proximité de Toulouse (en Haute-Garonne) et 1 à Beaucaire dans le Gard.

Découvrez sur la carte ci-dessous les clusters à la date du 16 juillet.

Les trois derniers clusters en date ont été identifiés à Toulouse. Il s'agit d'une mère de famille revenant d’un voyage en Algérie. Elle a été testée positive ainsi que ses trois enfants (1 garçon, 2 filles). La maman est hospitalisée dans le service des maladies infectieuses et les enfants ont été placés en quatorzaine.
Deux autres clusters sont liés à cette famille puisque l’une des filles qui travaille à l'Institut universitaire du cancer de Toulouse Oncopole a probablement contaminé 3 de ses collègues. 3 personnes ont en tous les cas été testées positives. Et le fils qui résidait dans un foyer d’accueil médicalisé de l’agglomération toulousaine a lui aussi contaminé 3 personnes.
Le quatrième cluster près de Toulouse date du 10 juin. Il est toujours actif et a concerné 75 personnes depuis un mois sur un total de 250 cas contacts à ce jour. Il s’agit d’une contamination dans une communauté évangéliste.
Autour de Beaucaire dans le Gard, le cluster concerne le milieu professionnel agricole (des travailleurs saisonniers). Il a démarré le 30 mai. À  la date du 16 juillet, on compte 172 cas positifs au Covid-19 sur plus de 1 200 personnes exposées.

Prévenir une deuxième vague de l'épidémie

Vendredi, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran, avaient appelé les Français à la "vigilance au quotidien" et au port du masque pour "prévenir" une "éventuelle 2ème vague de l'épidémie" du Covid-19.

En Mayenne, l’apparition de plusieurs clusters a entraîné la mise en place d'un dépistage massif de la population. Le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics clos de 6 communes du département. Une mesure qui sera étendue à l'ensemble des départements français dès la semaine prochaine.

Le Premier ministre a également indiqué travailler pour la mise en place, "dans les prochains jours", dans les aéroports "où ce sera possible", de tests salivaires pour les voyageurs arrivant de pays à risque. Ils leur seront "proposés", "on ne peut pas contraindre quelqu'un à avoir un test", a-t-il indiqué. Ces tests rapides de diagnostic de l'infection sont encore en cours de validation par les autorités de santé.

À Toulouse, des tests naso-pharyngés sont désormais proposés à l'aéroport aux passagers en provenance d'Algérie et de Turquie.

La pandémie a fait au moins 584.394 morts depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP ce jeudi 16 juillet. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 137.419 décès pour 3.499.291 cas. Viennent ensuite le Brésil (75.366 morts), le Royaume-Uni (45.053 morts), le Mexique (36.906 morts) et l'Italie (34.997 morts).

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : conseils pratiques santé société covid-19