Covid-19. Le plan blanc déclenché dans tous les hôpitaux d'Occitanie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marion Fontaine
Une infirmière dans le service de réanimation du CHU de Purpan de Toulouse (Haute-Garonne), le 10 août 2021.
Une infirmière dans le service de réanimation du CHU de Purpan de Toulouse (Haute-Garonne), le 10 août 2021. © XAVIER DE FENOYL / LA DEPECHE DU MIDI/ MAXPPP

Alors que la cinquième vague de Covid-19 touche durement l'Occitanie, l'Agence Régionale de Santé demande à tous les hôpitaux d'activer leur plan blanc, mercredi 8 décembre. Ce plan d'urgence permet notamment de déprogrammer certaines opérations non-urgentes.

Forte dégradation des indicateurs épidémiques et niveau d'incidence "sans précédent depuis le début de la pandémie" de Covid-19 en Occitanie, alerte l'Agence Régionale de Santé. Pour faire face à une cinquième vague particulièrement virulente, le plan blanc a été déclenché dans tous les hôpitaux d'Occitanie, a annoncé l'ARS le mercredi 8 décembre 2021 dans un communiqué. 

L'activation de ce plan blanc est une "aide et une reconnaissance du travail qu'on va devoir accomplir", assure le professeur Vincent Minville, chef du pôle d’anesthésie réanimation du CHU de Toulouse. 

Car les hôpitaux sont en surchauffe. Aux pathologies hivernales (l'Occitanie est la première région à passer en phase pré-épidémique pour la grippe, note l'ARS le 8 décembre) se joint le Covid-19, ce qui ajoute une pression supplémentaire sur les établissements de santé. 

Les nouvelles admissions de patients atteints de Covid-19 ne cessent d'augmenter depuis trois semaines dans les hôpitaux occitans. Chaque semaine, près de 100 personnes entrent dans les services de soins critiques. Au total, ce sont plus de 1 000 personnes qui sont hospitalisées pour une forme grave de Covid-19 au 7 décembre 2021. 

Les services de réanimation sont proches de la saturation, alerte l'ARS Occitanie : "Le taux d’occupation dans ces services atteint ce jour [mercredi 8 décembre 2021, ndlr] 92 % et même 100 % dans plusieurs départements, la région disposant à ce jour d’une capacité de 560 lits". Un tiers de ces lits sont occupés par des "patients Covid". 

Le plan blanc "permet de mieux se préparer pour accueillir les malades", écrit l'ARS, en déprogrammant notamment progressivement des opérations jugées "moins prioritaires". Pour l'heure, au CHU de Toulouse, aucune opération n'a été déprogrammée. "On verra ça au jour le jour", indique le professeur Vincent Minville.

Le dispositif est aussi destiné à augmenté les capacités des services de réanimation, ce qui demandera un effort supplémentaire pour les médecins et infirmiers y travaillant. "On fera des heures supplémentaires", sourit le chef du pôle d’anesthésie réanimation du CHU de Toulouse, "car c'est un endroit extrêmement technique. On ne peut pas faire appel à des personnes n'y ayant jamais travaillé." Il ajoute que, dans les lits de réanimation toulousains, 20-30% des patients sont atteints d'une forme grave de Covid-19, et 90% d'entre eux ne sont pas vaccinés. 

Appel au renfort et à la solidarité

Le plan blanc permet aussi de mobiliser du renfort pour soulager les hôpitaux. "Ce n'est pas facile, on est à la cinquième vague, et on a fait face à quatre vagues déjà intenses. Le personnel médical est fatigué", déplore le professeur Vincent Minville.

L'ARS Occitanie lance ainsi un appel à tous les professionnels de santé volontaires (étudiants, retraités, libéraux, salariés, etc.) de la région pour venir en soutien des équipes soignantes à l’hôpital. Ils peuvent se faire connaître par la plateforme Renfort RH.

L'agence rappelle d'ailleurs que, "en soutien aux soignants mobilisés", "la vaccination et le respect des gestes barrières sont nos atouts indispensables"

La préfecture de l'Ariège a d'ores et déjà annoncé l'accélération de son offre de vaccination. Le département a l'un des taux d'incidence les plus hauts de la région Occitanie, avec 502 nouveaux cas de Covid-19 pour 100 000 habitants au 7 décembre 2021. 

Plusieurs opérations exceptionnelles vont être mises en place dans le département, notamment :

  • À Foix (espace Olivier Carol), le dimanche 12 décembre, sur rendez-vous uniquement pour des doses de rappel
  • Au centre de vaccination de Lavelanet, les week-end du 11-12 et du 18-19 décembre, sur rendez-vous uniquement pour des doses de rappel
  • À la maison de santé des quatre vallées à Castillon, le 10 décembre (sur rendez-vous) et le 7 janvier 2022, en primo-vaccination et rappel
  • À Pamiers, la réouverture du centre de vaccination à la salle des Capelles du 12 au 31 décembre
  • À la Maison de Santé pluridisciplinaire de Prat-Bonrepaux, le 10 décembre, en primo-vaccination et rappel

L'Occitanie devient la troisième région à déclencher, ce début décembre 2021, le plan blanc dans l'ensemble de ses établissements de santé, publics ou privés, après la Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Auvergne-Rhône-Alpes.   

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.