• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Finalement, Vinci veut faire payer les automobilistes qui ont bénéficié des opérations péages gratuits des Gilets jaunes

Des gilets jaunes au péage de Muret, sur l'A64, le 23 novembre 2018. / © FREDERIC CHARMEUX / MaxPPP
Des gilets jaunes au péage de Muret, sur l'A64, le 23 novembre 2018. / © FREDERIC CHARMEUX / MaxPPP

Contrairement à ce qu'elle avait annoncé il y a deux semaines, la société d'autoroutes Vinci compte bien retrouver les automobilistes ayant bénéficié des opérations péages gratuits des gilets jaunes et leur présenter la facture.

Par Laurence Boffet

Revirement de la société Vinci qui gère les autoroutes en Occitanie. Il y a deux semaines, elle indiquait à France 3 Occitanie ne pas vouloir faire payer les automobilistes ayant bénéficié des opérations péages gratuits menées par les Gilets jaunes sur ses barrières d'autoroutes. Finalement, le groupe indique ce lundi qu'il compte identifier les automobilistes passés sans payer grâce aux caméras de surveillance installées aux péages et les inviter à s'acquitter de leur droit de passage par courrier postal.

Le groupe Vinci, joint par Franceinfo explique qu'"il s'agit juste d'appliquer une procédure de régularisation" et que les conducteurs ne se verront pas infliger de"pénalités". Il assure par ailleurs que "beaucoup de clients ont déjà contacté d'eux-mêmes le service clients pour régler leurs trajets" et les "remercie" pour "leur civisme". Les abonnés des autoroutes Vinci devraient pour leur part s'attendre à être contactés par le service clientèle "dans les prochains jours". 
L'opération devrait quand même être très compliquée pour Vinci. Pour l'automobile club du Midi, il ne faut y voir qu'une simple annonce. Voyez le reportage de Christine Ravier et Jean-Luc Pigneux:
Vinci veut faire payer les automobilistes

Plusieurs dizaines de millions d'euros de perte

Vinci, qui exploite la plupart des autoroutes du sud de la France (l'A9, l'A61, l'A62, l'A64, l'A20 ou encore l'A75 dans notre région) a estimé dimanche à "plusieurs dizaines de millions d'euros" le montant des dégâts commis sur l'ensemble de son réseau lors des manifestations des "gilets jaunes" depuis un mois. "Depuis le début du mouvement, près de 250 sites ont ainsi été impactés quotidiennement par les actions des manifestants. Les dégâts considérables causés aux équipements et infrastructures du réseau autoroutier sont d’ores et déjà estimés à plusieurs dizaines de millions d’euros", indique le groupe dans un communiqué.

Vinci Autoroutes dénonce "des dizaines d'actes de vandalisme" depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Des mises à feu volontaires ont notamment détruit six bâtiments d'exploitation, dont un PC de sécurité à Narbonne, 33 véhicules d'intervention et 15 échangeurs et plateformes de péage.

De nouveaux incendies sont par ailleurs survenus dans la nuit de dimanche à lundi sur des péages à Béziers et Manosque. Les zones de péage de Narbonne sud et Perpignan sud, également exploitées par Vinci, avaient elles été incendiées dans la nuit de samedi à dimanche, après avoir déjà été la proie des flammes lors des semaines précédentes.


 

Sur le même sujet

Montpellier : Les profs en grève mobilisés offrent du café aux candidats au bac

Les + Lus