Des millions de litres d’eau douce transférée vers la Camargue, où la terre est menacée par le sel

L'eau douce, une ressource vitale, y compris dans la lutte contre le sel. Grâce au canal du Rhône à Sète, qui rejoint le canal du Midi via l'étang de Thau, un apport d’eau douce s'effectue régulièrement vers la petite Camargue dans le Gard, de plus en plus confrontée à la salinisation des sols.

La lutte contre la salinisation des sols promet d'être de plus en plus intense avec le réchauffement climatique et les sécheresses précoces qui affectent la production agricole et viticole en petite Camargue gardoise.

Si la pluie fait naturellement barrage au sel, avec sa raréfaction, c'est le sel qui gagne. Et là où il passe, plus rien ne pousse derrière lui.

Le petit Rhône au secours de la Camargue

À Saint-Gilles, depuis mars 2022, les Voies navigables de France effectuent une quinzaine d’éclusages chaque jour, pour transférer des millions de mètres cubes d’eau douce vers la Camargue gardoise.

L’eau est pompée directement dans le Petit Rhône, l’un des deux bras du Delta du Rhône qui s’écoule vers la mer, via des stations de pompage puis menée par des réseaux enterrés. Ceux-ci permettent d’inonder les parcelles de riz, dont il ne reste plus que 11 000 hectares aujourd’hui.

"Avant, on était en monoculture, on n'avait que du riz donc, on ne voyait pas de problème de salinité, se souvient Jérémy Bastide, exploitant agricole et riziculteur à Saint Gilles, dans le Gard. C'est à partir des années 2005 - 2006, quand on a commencé à faire des rotations que l'on s’est aperçu des remontées de sel."

Une importante réserve d'eau douce

Ce phénomène de salinisation a été pris en compte tardivement mais la contre-attaque a fini par se concrétiser, à Beaucaire, notamment.

Son ancienne écluse assure la disponibilité permanente d’une importante réserve d’eau douce sur les 7 km qui la séparent de la prise d’eau dans le Rhône. En 2019, VNF a engagé des travaux de réhabilitation complète, permettant une réouverture en juin 2022.

Grâce à un contre-canal, testé depuis l’été 2023, des transferts continus d’eau douce sont effectués vers la Camargue gardoise.

Le cœur du système, ce sont deux grosses canalisations qui permettent, à partir du Rhône, de faire transiter cette eau douce si précieuse vers la Camargue gardoise.   

Guillaume Chauvel, responsable du Canal du Rhône à Sète (VNF)

Une gestion cruciale pour l'avenir. Selon une étude de l’agence de l’eau, le débit du Rhône devrait baisser de près de 20% d’ici à 2025.

Écrit avec A.Rozga.