Il avait compliqué l'intervention des pompiers en les insultant et en les menaçant, un homme condamné à de la prison avec sursis

Les pompiers du Gard avaient été insultés et menacés alors qu'ils intervenaient sur un accident de la route. L'auteur des menaces a été condamné par le tribunal correctionnel de Nîmes.

Des menaces, des insultes, et finalement une intervention rendue plus difficile pour les pompiers. Une plainte avait été déposée par les pompiers du Gard. L'auteur des menaces vient d'être condamné.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 7 au 8 septembre 2022, vers 3h30 du matin. "Un équipage de trois sapeurs-pompiers du Centre de secours de Pont-Saint-Esprit en intervention a été outragé et menacé par un individu présent sur place, rendant ainsi plus difficile la prise en charge de la victime sur la voie publique", rappellent les pompiers du Gard.

Ces derniers, ainsi que le SDIS (Services d'incendie et de secours), ont porté plainte. L'auteur des menaces a été convoqué devant le tribunal correctionnel de Nîmes vendredi dernier. Il a finalement été déclaré coupable et condamné à dix mois d'emprisonnement avec sursis probatoire pour une durée de deux ans, avec obligation de travailler et de suivre des soins.

Mordu à la cuisse

Les pompiers qui s'étaient portés partie civile ont obtenu des dommages et intérêts. Dans un communiqué, le SDIS du Gard condamne "fermement les agressions de toute nature envers les sapeurs-pompiers".

Plusieurs agressions de pompiers en intervention ont été relevées ces derniers mois. Dans la nuit du 29 au 30 octobre, une agression avait eu lieu à Valence d'Agen, impliquant trois pompiers et une médecin du Service Mobile d'Urgence et de Réanimation (SMUR). Les secouristes, venus porter assistance à un homme en détresse respiratoire, avaient été pris pour cible par un individu qui leur avait notamment asséné des coups de pieds. Un urgentiste avait également été mordu à la cuisse.