• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes-Garons : l'aéroport gardois candidat pour accueillir la force européenne de protection civile

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

L'Europe veut créer une force de protection civile. Actuellement, ses capacités d'intervention dépendent du seul volontariat des états membres. Des moyens de lutte en particulier contre les feux de forêts que Nîmes se verrait bien accueillir sur la base française de la sécurité civile à Garons.

Par Fabrice Dubault


En cas de catastrophe, notamment climatique, l'Europe vient en aide aux 28 états membres. Aujourd'hui, Bruxelles souhaite mettre en place une force de protection civile en Europe pour soutenir et développer le programme européen de surveillance de la Terre, baptisé Copernicus.
 
Bruxelles - le centre européen opérationnel Copernicus - avril 2019. / © F3 LR
Bruxelles - le centre européen opérationnel Copernicus - avril 2019. / © F3 LR
 

L'observation en temps réel de l'environnement et de la sécurité


Sur ces écrans, toute l'Europe est observée... depuis l'espace.

Grâce à Copernicus, un réseau de satellites chargé de surveiller en temps réel un éventuel désastre ou une catastrophe naturelle... l'Europe est dotée d'un outil perfomant. Le centre opérationnel est basé à Bruxelles et il est commandé par un officier français, Claire Kowalewzki.

Ici, le personnel de permanence est en alerte 24 heures sur 24... Si un pays de l'Union appelle à l'aide, l'Europe demande aux autres états de venir à son secours.
Parfois sans y parvenir. Ce fut 7 fois le cas ces dernières années. Car le matériel de secours demandé était déjà en oeuvre dans son pays d'origine, donc indisponible.

S'il a des limites, le mécanisme européen a tout de même répondu à plus de 300 demandes depuis sa création...

Exemple, l'été dernier, la Suède est confrontée à plus de 40 feux de forêt géants... La solidarité européenne va fonctionner, et notamment avec la France. Partis de Nîmes-Garons, 2 Canadair et un appareil de reconnaissance ont lutté contre les flammes pendant 15 jours au nord de la Suède.
 
Nîmes-Garons : l'aéroport gardois candidat pour accueillir la force européenne de protection civile
L'Europe veut créer une force de protection civile. Actuellement, ses capacités d'intervention dépendent du seul volontariat des états membres. Des moyens de lutte en particulier contre les feux de forêts que Nîmes se verrait bien accueillir sur la base française de la sécurité civile à Garons - F3 LR
 

Nîmes : base de la sécurité civile en France


Experte dans la lutte contre les incendies, la France joue un rôle majeur au niveau européen.

Nîmes vient d'ailleurs d'accueillir les référents mondiaux pour leur faire partager le savoir-faire français. L'aéroport de Garons possède l'unique base française de la Sécurité civile et une flotte de 25 avions dont 12 Canadair. Il entend bien répondre aux appels d'offre européen, en matière de sécurité civile ou même d'aide humanitaire.

Il y a quelques jours, les états membres ont en effet décidé de financer une force aux couleurs de l'Europe : des Canadair, des pompes à eau et des hôpitaux de campagne.
Des moyens d'intervention qu'il va bien falloir établir quelque part... en Europe. Si la France suit le projet gardois, Nîmes pourrait alors devenir une base stratégique pour tout l'arc méditerranéen.
 

Sur le même sujet

Montpellier : 850 spécialistes des violences sexuelles et des outils de prévention

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer