Gers : Lauak, sous-traitant aéronautique, envisage de supprimer 60 emplois à l'Isle-Jourdain

Le 31 juillet dernier la direction de Lauak, une entreprise de sous-traitance aéronautique basée dans le pays basque, a annoncé aux syndicats la mise en place d'une procédure de licenciements collectifs. 198 suppressions d'emplois sont prévues dans le groupe, dont 60 à l'Isle-Jourdain dans le Gers.

198 suppressions de postes sont prévus dans le groupe Lauak dont 60 à l'Isle-Jourdain dans le Gers.
198 suppressions de postes sont prévus dans le groupe Lauak dont 60 à l'Isle-Jourdain dans le Gers. © Crédit : GoogleStreetView
Une perte de 40% de chiffres d'affaires depuis le confinement. Le groupe Lauak, sous-traitants aéronautique basé à Hasparren au pays basque a annoncé aux représentants du personnel lors d'un CSE (comité social d'entreprise) un projet de plan de licenciements collectifs.
La supression de 198 postes, dont 60 sur le site de l'Isle-Jourdain dans le Gers, est envisagée. Ce site compte 115 salariés actuellement, ce qui ferait réduire l'effectif de moitié.

Les sous-traitants touchés de plein fouet par la crise

Le groupe Lauak est spécialisé dans "la réalisation de pièces primaires, de sous-ensembles et ensembles pour l’industrie aéronautique." Suite au début de l'épidémie de coronavirus, les difficultés rencontrées par le secteur se multiplient.
Et ce, malgré la création par l'Etat d'un fonds de soutien à la filière aéronautique d'un montant de 630 millions d'euros, qui doit soutenir les petites et moyennes entreprises (PME) et les entreprises de taille intermédiaire (ETI).
 

Les grands du secteur également en difficulté

Airbus, qui affiche une perte nette de 1,9 milliards d'euros depuis le début de l'année, pourrait supprimer jusqu'à 3500 postes sur la région toulousaine. Le PDG Guillaume Faury ne garantissait pas ce lundi l'absence de licenciements secs.
Derichebourg, un autre sous-traitant également en difficulté, a signé un accord de performance collective, que 160 salariés ont refusé de signer.

Le plan social du groupe Lauak devrait être mis en place à partir de fin octobre, selon les informations de France Bleu Pays Basque.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie emploi coronavirus/covid-19 santé société