Une marche silencieuse en hommage à Euphémie Baregho assassinée par son mari à Pessan dans le Gers

Les proches et des habitants se sont recueillis devant le domicile de la victime à Pessan / © C.Ravier/France3 Occitanie
Les proches et des habitants se sont recueillis devant le domicile de la victime à Pessan / © C.Ravier/France3 Occitanie

Les proches d'Euphémie Baregho ont souhaité lui rendre un dernier hommage ce dimanche devant son domicile de Pessan. La femme de 49 ans avait été tuée par son mari, un octogénaire, qui s'était ensuite donné la mort.

Par J.V

Une centaine de personnes s'est rassemblée ce dimanche 8 septembre à Pessan dans le Gers devant le domicile d'Euphémie Baregho. C'est là que cette femme, d'origine gabonaise, avait été tuée par son mari le 20 août dernier.

La victime s'était installée dans ce village, il y a un an, après son mariage avec ce gersois de 81 ans. 

Lors de cette cérémonie très émouvante, des proches, des amis, mais aussi des anonymes venus parfois de loin, ont lu des mots, des messages. Ils ont également déposé une gerbe de fleur devant le portail de la maison. 

Le 20 août dernier, c'est la fille de l'octogénaire qui avait découvert les corps sans vie d'Euphémie et de son époux. L'homme avait employé un fusil de chasse pour tuer son épouse d'une balle dans la tête avant de retourner l'arme contre lui. 

Le corps d'Euphémie Baregho sera prochainement rapatrié au Gabon. Il s'agit du 95ème féminicide depuis le début de l'année en France. 
En vidéo, le reportage de Christine Ravier et Xavier Marchand



 

Sur le même sujet

Les + Lus