• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gilets jaunes : Fortes tensions à Carcassonne, Nîmes et Montpellier

Plusieurs manifestations de gilets jaunes se sont déroulées dans la région dans le cadre de l'acte VI. A Montpellier, Nîmes, Carcassonne (comme ici) ou encore au Boulou, les forces de l'ordre ont dû intervenir pour disperser les manifestants.  / © F. Guibal
Plusieurs manifestations de gilets jaunes se sont déroulées dans la région dans le cadre de l'acte VI. A Montpellier, Nîmes, Carcassonne (comme ici) ou encore au Boulou, les forces de l'ordre ont dû intervenir pour disperser les manifestants.  / © F. Guibal

Plusieurs manifestations de gilets jaunes se sont déroulées dans la région dans le cadre de l'acte VI. A Montpellier, Nîmes, Carcassonne ou encore au Boulou, les forces de l'ordre ont dû intervenir pour disperser les manifestants. 

Par Olivier Le Creurer

A trois jours de Noël, l'"acte VI" des "gilets jaunes" rassemblait samedi plusieurs dizaines de milliers de manifestants à travers le pays, en baisse par rapport au samedi précédent, avec des défilés épars, la poursuite de barrages routiers et quelques blocages aux frontières, comme au Boulou, au sud de Perpignan.

A Carcassonne, des affrontements ont eu lieu entre les forces de l'ordre et environ 200 manifestants en fin d'après-midi. Les gilets jaunes (2000 selon les organisateurs et 800 selon la police) avaient défilé l'après-midi. L'ambiance s'est très vite tendue, beaucoup de jeunes manifestants étaient équipés de masques et de lunettes de protection. 
Des feux de poubelles et des jets de peinture sur des voitures de police devant le commissariat ont été constatés. Des dégradations ont également eu lieu devant la préfecture. Les forces de l'ordre, qui ont reçu des pierres, ont usé de bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants.

En début de soirée, sept personnes ont été interpellées. Un escadron de gendarmerie de Toulouse a été envoyé à Carcassonne pour renforcer les forces de l'ordre.
 

A Nîmes, les gilets jaunes, après une manifestation dans la calme vers les Arènes, ont envahi les voies de la SNCF en milieu d'après-midi. Les forces de l'ordre sont intervenues pour libérer les voies à l'aide de bombes lacrymogènes.
 

 

A Montpellier, la manifestation des gilets jaunes a également été dispersée à coups de gaz lacrymogène. Un groupe d'anarchistes a envenimé la situation.

Sur le même sujet

Montpellier : le mouvement des gilets jaunes profite au circuit court

Les + Lus