300 personnes contre Monsanto à Toulouse à l'occasion de la journée mondiale contre le géant américain

Le déluge qui s'est abattu sur la ville rose n'a pas découragé les militants anti-OGM venus déplier les banderole "Citoyens contre agrobusiness" / © France 3 Midi-Pyrénées
Le déluge qui s'est abattu sur la ville rose n'a pas découragé les militants anti-OGM venus déplier les banderole "Citoyens contre agrobusiness" / © France 3 Midi-Pyrénées

A l'initiative de citoyens et de diverses organisations et dans le cadre de la journée mondiale contre Monsanto, un rassemblement "créatif" a lieu à partir de 15h samedi 25 mai place Saint Etienne à Toulouse.

Par Pascale Conte

Pour la première fois, à l'initiative d'associations américaines, une journée mondiale de mobilisation contre la société Monsanto est organisée. A Toulouse, environ 300 personnes sont rassemblées place Saint-Etienne. 

Le collectif de militants anti-OGM 31 :
  • appellent au principe de précaution alimentaire
  • interpellent les représentants du peuple français et les responsables européens pour exiger une alimentation sans OGM et sans  pesticides.
  • rappellent l'exigence des paysans, des jardiniers et des citoyens de pouvoir utiliser, échanger et reproduire librement les semences.
Les militants anti-OGM cet après-midi / © Matthieu Jarry / France 3 Midi-Pyrénées
Les militants anti-OGM cet après-midi / © Matthieu Jarry / France 3 Midi-Pyrénées

En Languedoc-Roussillon, la dernière action contre Monsanto date du 15 avril 2013 lorsqu'une centaine de militants anti-OGM avaient pénétré sur un site du géant américain Monsanto à Trèbes, dans l'Aude. Les gendarmes, visiblement prévenus de cette action, les ont empêchés d'atteindre les locaux de l'entreprise. Les faucheurs voulaient mener "une inspection citoyenne pour vérifier que le site n'abritait pas le maïs OGM MON 810 du groupe américain, interdit en France", a expliqué l'un d'entre eux.

Des Etats-Unis à l'Europe, les plantes cultivées menacées ?


Monsanto vient d'obtenir du président Obama la ratification d'une loi dite "Monsanto protection Act", qui prive d'effet juridique toute décision de justice qui annulerait une décision de mise en culture d'OGM. Malgré la mobilisation de 250.000 personnes et même du Tea party, ce texte soit disant temporaire totalement dérogatoire au droit commun a été validé.

Le 23 mai, à Strasbourg, les eurodéputés demandaient à leur tour de protéger l'exception culturelle face aux Etats-Unis, en matière de libre échange économique entre les deux continents. Les divergences, plus nationales que partisanes, portent notamment sur la protection à accorder aux domaines culturel, de la défense ou encore sur la question des organismes génétiquement modifiés (OGM), plus strictement réglementés dans l'Union européenne qu'aux Etats-Unis.

Le reportage de Matthieu Jarry et Jean-Luc Pigneux : 

Rassemblement contre Monsanto



Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus