• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ils avaient creusé un tunnel pour braquer la salle des coffres : le procès des auteurs du “casse du siècle” à Bessières

© Gendarmerie
© Gendarmerie

Onze personnes doivent être jugées pendant 15 jours devant le tribunal de Bordeaux, 4 ans après le rocambolesque casse du Crédit Agricole de Bessières au nord de Toulouse. Malgré la demande de certains avocats, le procès n'a pas été renvoyé à une date ultérieure. 

Par Fabrice Valery

Onze personnes et 2,5 millions d'euros de butin. Ce lundi 1er octobre doit s'ouvrir à Bordeaux, devant le tribunal correctionnel le procès du "casse du siècle" du Crédit Agricole de Bessières (Haute-Garonne). 

Cependant, plusieurs avocats de la défense, déjà engagés sur des procès en assises qui se déroulent de manière simultanée, ont indiqué à France 3 qu'ils avaient déposé une demande de renvoi du procès à une date ultérieure. Mais le tribunal a décidé de tenir tout de même ce procès.

En mars 2014, le commando avait profité d'un week-end prolongé pour entrer par les égoûts et creuser un tunnel de 30 mètres accédant à la salle des coffres de cette agence bancaire. Un a un, ils avaient alors fracturé 110 coffres : selon les déclarations des victimes, le montant du butin se serait donc élevé à 2,5 millions d'euros.
 

Le casse n'avait été découvert que le lundi matin. Un coup à la "Spaggiari" qui avait réussi le casse du siècle, avec la même méthode en 1976 à Nice, une référence pour les casseurs de Bessières.

Les auteurs présumés du casse avaient même détruit deux centraux téléphoniques en "revendiquant" une attaque politique, par un groupe d'action viticole, pour détourner l'attention des gendarmes. 

Après la stupeur de la découverte du casse et de la méthode très professionnelle employée, les enquêteurs vont remonter un à un les maigres fils laissés par les casseurs. L'enquête va ainsi durer 2 ans et en avril 2016, une vaste opération à Toulouse et dans trois autres villes de France, notamment en région parisienne, permet de mettre la main sur le commando

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus