Le syndicat des apiculteurs d'Occitanie se fache contre les vols de ruches

Après le vol de 157 ruches en quelques jours en Haute-Garonne et dans le Gard, le Syndicat des apiculteurs d'Occitanie annonce qu'il porte plainte et se constitue partie civile. Des "apiculteurs malhonnêtes" sont pointés du doigt.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Max PPP

Pas moins de 5 vols de ruches ont été commis en quelques jours en Haute-Garonne, sur les communes de Venerque, Thil, Le Grès et Lara, ainsi que dans le Gard, près du pont du Gard.

Au total, selon le Syndicat des Apiculteurs d'Occitanie (SAO), 157 ruches prêtes à produire du miel ont été dérobées à quatre apiculteurs. Le préjudice total s'élèverait à 35.000 euros.

Pour le président du SAO, il ne fait pas de doute que les voleurs sont eux-même apiculteurs, "des apiculteurs malhonnêtes qui volent pour reconstituer leurs pertes hivernales ou pour de la revente". Selon Olivier Fernandez, "ces dernières années, la dégradation de l’environnement de l’abeille (parasites & pesticides) engendrent des taux de mortalité dépassant les 35 % en France. De ce fait le prix des essaims d’abeilles, avant qu’ils ne produisent, augmente. Ces essaims sont difficiles à trouver en début de saison s’ils n’ont pas été réservés à l’automne".

De même source, ces voleurs de ruches connaissent bien les abeilles, travaillent en équipe et sont équipés de véhicules professionnels.

Face à ces délits constatés, le SAO indique dans un communiqué qu'il "a décidé d’être intraitable avec les voleurs et solidaire avec les collègues impactés. Le Syndicat déposera plainte et se constituera partie civile".

Sur le site du syndicat, une page spécifique a été créée afin de collecter les informations et de publier des photos des ruches volées.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie apiculture agriculture économie faits divers