• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'ourson découvert en Haute-Garonne a été capturé, équipé d'une balise et relâché

Photo d'archives de l'oursonne découverte en Val d'Aran en 2014 / © Conseil Général du Val d'Aran
Photo d'archives de l'oursonne découverte en Val d'Aran en 2014 / © Conseil Général du Val d'Aran

Les opérations après la découverte d'un ourson né dans les Pyrénées sur la commune de Fos ont conduit à le mettre en cage, à le nourrir puis à le relâcher dans la montagne. 

Par Fabrice Valery

Le jeune ursidé découvert jeudi matin par des promeneurs dans un bois de la commune de Fos (Haute-Garonne) à proximité d'une route nationale a été capturé jeudi soir, nourri, hydraté, puis équipé d'une puce à l'oreille et relâché dans la montagne a indiqué la préfecture de Haute-Garonne. 

L'animal a été trouvé vers 8 heures du matin, affaibli, sans doute par la faim. Il a pu être approché par des habitants de la commune qui en ont pris soin et ont installé un périmètre de sécurité. Ce sont ensuite les équipes techniques du suivi de l'ours des Pyrénées qui sont intervenues en milieu d'après-midi.

Dans la soirée, le périmètre a été étendu pour éviter que l'ourson ne soit dérangé. Selon Alain Reynes, de l'association Pays de L'Ours ADET, la procédure dans ce genre de cas, qui reste assez rare, "c'est en premier lieu de le laisser reprendre son chemin dans son environnement. Il est possible qu'il retrouve sa mère, sa famille. Dans le cas contraire, comme il est né pendant l'hiver et qu'il a donc 5 à 6 mois, il est en capacité de se nourrir seul. Il peut donc survivre dans la montagne". 

"Après constatation de son état de faiblesse physique, l’autorisation de capture d’urgence donnée par le ministère de la transition écologique et solidaire, a indiqué la préfecture. L’ourson a été mis dans une cage, examiné par un vétérinaire puis nourri et abreuvé. Initialement déshydraté et en hypoglycémie, il a progressivement repris des forces et il a donc été décidé de le relâcher. Toutes les vérifications ont également été faites pour s’assurer de l’absence d’autres ours à proximité. Équipé d’un petit émetteur placé sur son oreille, il a été relâché dans la nuit dans un secteur à même de lui assurer des conditions de sécurité, de quiétude et de ressources plus favorables, et où sa mère potentielle avait été localisée peu de temps auparavant. A cet âge, même si le sevrage n’est pas totalement terminé, son alimentation est déjà diversifiée et il est capable de trouver seul sa nourriture. Néanmoins, ses chances de survie sont fortement réduites par rapport à un ourson accompagné de sa mère".

En 2014, une jeune oursonne isolée avait été retrouvé à Aubert dans le Val d'Aran, côté espagnol des Pyrénées. Nommée Auberta, la jeune ourse avait été placée dans un enclos. Opérée pour l'équiper d'un GPS, elle n'avait pas survécu à une infection post-opératoire. 

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus