Trafic de drogue, règlement de compte, victime déjà condamnée : ce que l'on sait de la mort d'un homme à Toulouse

Un homme de 27 ans est mort par balle ce jeudi 22 septembre 2023 dans la soirée dans le quartier d'Empalot à Toulouse (Haute-Garonne). La piste d'un règlement de compte sur fond de trafic de stupéfiants est privilégiée. Un drame pour les habitants désemparés face "à la montée de la violence", c'est le deuxième meurtre dans le quartier depuis le mois de mai dernier.

Un homme de 27 ans a perdu la vie, mortellement touché par arme à feu dans le quartier d'Empalot à Toulouse (Haute-Garonne). "Un meurtre" certainement en lien avec le trafic de stupéfiants. Selon le parquet de Toulouse, la victime avait déjà été prise pour cible au mois d'août dernier.

"Un meurtre" par arme à feu

Il est 21h45 ce jeudi lorsqu'un homme cagoulé a fait feu sur un petit groupe rassemblé à l'entrée de l'immeuble, situé au 18 de la rue de Menton dans le quartier d'Empalot en bord de Garonne. Un homme de 27 ans vient de s'écrouler, il a reçu deux balles, une au thorax, l'autre dans la tête qui lui sera fatale.

Selon le parquet de Toulouse, " Il a succombé à ses blessures sur place, les manœuvres de réanimation d'un passant n'ayant pas été couronnées de succès".

Selon le parquet toujours, " la victime était connue de la justice pour avoir été poursuivie ou condamnée pour des faits de viols sur mineur, stupéfiants, vols, escroqueries et violences commis principalement en Ariège". Son agresseur a pris la fuite.

"Le 4 août 2023 déjà, il avait été pris pour cible au même endroit par un tireur non identifié à ce jour, alors qu'il était en action de guet au profit des trafiquants. Il avait été blessé par un projectile à la fesse et au pied gauche. Une enquête avait été ouverte pour tentative d'homicide et confiée à la police judiciaire", précise le parquet de Toulouse dans un communiqué de presse.

Un drame qui renforce le sentiment d'insécurité

"S'il vous plaît, madame, dépêchez-vous." Les témoins de la scène pratiquent un massage cardiaque et appellent  à l'aide et les secours, comme on peut le voir dans cette vidéo.

durée de la vidéo : 00h00mn35s
Il est environ 22h ce jeudi lorsque plusieurs coups de feu retentissent rue de Menton dans le quartier populaire d'Empalot en bord de Garonne. Un homme de 27 ans vient de s'écrouler. Son agresseur a pris la fuite. ©FTV

Malgré les nombreuses tentatives de réanimation, prodiguées par les témoins, puis par les secours, le jeune homme n'a pas pu être sauvé.

Les habitants se sentent désemparés face à la montée de la violence dans le quartier. Beaucoup font part de leur sentiment d'insécurité, ils ont peur pour leurs enfants, certains disent même ne plus vouloir sortir de chez eux.

"Depuis quelques mois on sent beaucoup plus de violence, de tension, il y a eu des meurtres, des coups de feu", témoigne un habitant du quartier. 

Une autre personne relate un autre incident " la dernière fois, ma sœur arrivait de son travail sur les coups de 20 heures, ça a tiré à côté d'elle, heureusement il y avait le camion de son mari, elle s'est allongée à côté".

"Assez! Assez de meurtres à Empalot", témoigne une autre habitante. "C'est un quartier auquel on tient, on y travaille, on y fait plein de choses, on veut y vivre tranquille.

Des habitants qui demandent une présence renforcée des forces de police. Mais pour  le representant toulousain du syndicat Alliance Police Nationale, le problème est ailleurs : " La justice n'est pas suffisamment ferme. Si on est primo intervenant, primo interpellé, on ressort de suite et au bout de deux à trois condamnations, on prend peu. Les gens sont sous contrôle judiciaire et continuent leur trafic". 

Les circonstances de cette agression restent encore floues, mais elle a semble-t-il eu lieu près d'un point de deal. Elle pourrait être liée au trafic de stupéfiants dans le quartier. Une enquête est ouverte, confiée à la police judiciaire de Toulouse. L'auteur des coups de feu qui a pris la fuite, est toujours recherché.

Un lieu de trafic de drogue

Dans la nuit du 29 mai 2023, une autre personne a trouvé la mort dans les mêmes circonstances et dans la même rue. Des rafales d'arme à feu et des cris avaient réveillé les habitants du quartier. Le jeune homme décédé ce jour-là était âgé de 20 ans.

Il était connu des services de police pour des affaires de stupéfiants. Connu aussi des habitants du quartier qui témoignaient qu'il avait ses habitudes à l'endroit où il a été visé. Cette rue du quartier d'Empalot est un point de vente pour le trafic de stupéfiants en tous genres, à la vue et au nez des habitants désemparés.

Un quartier en proie à des rivalités

Ce vendredi 22 septembre, dans un communiqué de presse, le parquet de Toulouse précise qu'il s'agit du seizième évènement grave de ce type en lien avec le trafic de drogue, dans le quartier et du deuxième évènement mortel.

" Le quartier toulousain d'Empalot est en proie à des rivalités entre trafiquants qui veulent récupérer des points de vente illicite de stupéfiants. Ces rivalités expliquant les nombreux faits qui se répètent depuis le mois d'avril 2023".

Plusieurs enquêtes

Confiées principalement au STPJ de Toulouse, plusieurs enquêtes ou instructions sont en cours afin d'identifier les auteurs des faits et leurs commanditaires. Le parquet de Toulouse fait savoir que " des opérations de contrôle de voie publique menées par la direction départementale de la sécurité publique de Haute-Garonne se succèdent dans ce quartier et augmenteront en intensité".

L'autopsie de la victime se déroulera lundi 25 septembre à l'institut médico-légal de Toulouse.

(avec Sandra Wachlewicz)

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité