Trafics de drogue. Le cannabis produit en Catalogne inquiète la France : marché qui explose, fabrication locale, difficultés de traçage

En Catalogne (Espagne), les trafics de cannabis deviennent de plus en plus délicats à contrer par les douanes. En plus de leur quantité importante, cette drogue n'est plus seulement importée mais désormais produite sur place. Un fléau insoluble, qui pourrait alimenter le marché français et compliquer le travail des officiers de l'Hexagone.

Une "méga plantation" de 10.000 pieds de marijuana repérée en mai. 3.800 plants de cannabis attrapés en juin. Et même 1.820 plants saisis dans 14 serres pris en août 2023. En Catalogne, les plantations de cannabis deviennent monnaie courante, dans des quantités de plus en plus conséquentes.

La marijuana "désormais produite localement" en Catalogne

Dès 2020, les Mossos d'Esquadra, la police catalane, alerte sur ces saisies d'ampleur tout en faisant part de leur inquiétude. Dans un article du Guardian, les officiers certifient que la Catalogne "est l'épicentre du marché illégal de marijuana en Europe" et "est devenue un acteur privilégié dans l'exportation de cannabis vers les autres pays européens".

Cette analyse est pleinement partagée par David Weinberger, sociologue et chargé de mission Recherche MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives). Joint par téléphone, il évoque un tournant, depuis une dizaine d'années. "Des pôles dynamiques comme l'Espagne ont émergé" note-t-il. 

Dans leur rapport, les policiers catalans ajoutent également que cette marijuana est désormais "produite localement". Un changement majeur dans cette économie sous-terraine, et une complication supplémentaire pour les douaniers, toujours aux aguets pour piéger les contrevenants. 

Plusieurs facteurs expliquent cette nouvelle manière de concevoir. "Le développement de méthodes de culture intensive permettent de produire du cannabis, quels que soient l'altitude et le climat. Ces nouvelles variétés sont assez productives dans des zones tempérées au contraire du cannabis plus classique" développe David Weinberger.

La production indoor (en intérieur) s'est également multipliée en complément, ce qui aide à "produire du cannabis partout" avec "un fort taux de THC qui a une vraie valeur commerciale" complète David Weinberger. Un critère devenu prépondérant pour les consommateurs, en demande de produits plus qualitatifs que la résine du Maghreb, selon le sociologue. 

En France, des élus réagissent

Les policiers catalans sont confrontés à cette conjoncture devenue insoluble. Pire, certains trafiquants "installent même leur trafic dans les coffee-shops notamment à Barcelone" selon le papier du Guardian. Un énième problème pour les forces de l'ordre. "Depuis 5-7 ans, de nouveaux endroits se sont positionnés sur cette production" confirme David Weinberger. "De plus en plus de salons émergent."

Difficile de déterminer si cette production catalane irrigue le marché français. Le traçage de ce cannabis est difficile à cerner et le phénomène reste encore nouveau. Les chiffres communiqués par les Douanes françaises indiquent que les saisies restent élevées en 2022 dans le pays : 66.26 tonnes de cannabis interceptés, soient deux tiers de l'ensemble des stupéfiants saisis en France (-11,49% par rapport à 2021). Sans savoir d'où cette drogue provient pour chaque cas. 

Mais cette production catalane pourrait bel et bien alimenter le marché français. "Ce n'est pas impossible" estime David Weinberger. "La production est stimulée par des acteurs dynamiques de cette région. Les liens sont repensés."

À ce sujet, des élus français sentent le vent tourner. Dans une tribune du 21 septembre 2023, publiée sur le site du Monde, une cinquantaine d'entre eux déplorent "le fléau du trafic de stupéfiants". Des maires de la région dont celui de Toulouse Jean-Luc Moudenc, ou celui de Montpellier Michaël Delafosse, font partie des signataires.

Dans ces lignes, ces représentants dénoncent "une offre de drogue en Europe qui n’a été aussi importante qu’aujourd’hui", avec le cannabis en tête. Pour eux, l'enjeu est de taille : la sécurité de leurs territoires face aux règlements de compte, comme dernièrement à Toulouse ou à Nîmes.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité