Risque d'effondrement après l'apparition de fissures : deux nouveaux immeubles évacués en centre-ville

La série continue à Toulouse. Dans la soirée du vendredi 5 avril 2024, deux nouveaux immeubles ont été évacués après l'apparition de fissures. C'est la sixième évacuation en l'espace d'un mois.

Une vingtaine d'habitants ont dû quitter leur logement, ce vendredi 5 avril 2024 au soir, dans le centre-ville de Toulouse. La cause de cette évacuation : l'apparition de fissures sur un mur porteur d'un immeuble situé au 6 rue Castellane. Un deuxième bâtiment a également été évacué afin de ne pas prendre de risque.

Dégâts des eaux

Selon nos confrères de France Bleu Occitanie, des fissures importantes sont apparues sur un mur porteur de l'immeuble du 6 rue Castellane, à la suite d'un dégât des eaux. Le bâtiment a été évacué et le syndic a ensuite placardé des affiches sur un autre immeuble, situé à l'arrière, au 11 rue de l'Industrie.

Un bureau d'études "alerte sur la dangerosité du site et conseille de faire évacuer l'immeuble", précise ce message, incitant fortement les habitants "à ne pas prendre de risque".

Dépêchés sur les lieux, les services de la ville de Toulouse ont officialisé l'évacuation des deux immeubles. Et la municipalité pourrait prendre rapidement un arrêté de péril.

Six évacuations en un mois

Depuis le 5 mars dernier, les évacuations s'enchaînent dans le centre-ville de Toulouse. La première avait été prononcée dans une rue très commerçante du centre historique de Toulouse. Le vieil immeuble du 4 rue Saint-Rome s'était ensuite effondré dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 mars, sans faire de victime.

Depuis, plusieurs évacuations ont été ordonnées, pour des fissures suspectes, dans plusieurs quartiers de Toulouse. Cela a ainsi été le cas, place Belfort. Puis, rue des Braves dans le quartier de Patte d'Oie.

La ville de Toulouse a annoncé qu'elle va se doter d'un règlement d'urbanisme à la faveur de la mise en place d'un plan de sauvegarde et de mise en valeur de son centre historique. Celui-ci devrait entrer en vigueur en 2025.