Cet article date de plus de 3 ans

Dans sa cellule turque, la toulousaine kurde Ebru Firat, se renferme sur sa souffrance

"On la sent souffrante mais très digne, très forte" a déclarée son avocate Agnès Casero qui est allé lui rendre visite dans sa cellule à Istanbul.
Ebru Firat
Ebru Firat © France 3
C'est sur le site de Médiacités-Toulouse que l'avocate raconte son entrevue avec Ebru Firat, cette jeune toulousaine d'origine kurde qui était allée combattre Daech avant d'être arrêtée à Istanbul.
La jeune femme a été condamnée, en septembre 2016 à 5 ans de prison pour son appartenance au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré comme une organisation terroriste par la Turquie. 

Une cellule de 4 m2
Questionné sur ses problèmes de santé, Ebru Firat  a déclaré "qu'elle a une sciatique au dos. Elle a mal à la jambe gauche. Elle dit qu’elle est stressée et qu’elle manque de place, dans sa cellule de 4 mètres carrés.
Elle raconte qu’il y a quelques mois, elle ne pouvait plus bouger. Elle a été conduite dans un hôpital, hors de la prison, où on lui a fait une radio. Les médecins ont détecté un début d’hernie discale, entre la vertèbre 4 et la vertèbre 5.
Elle dit aussi qu’elle a mal aux yeux. Parce que la cellule est trop petite et que sa télé est à 1 mètres 50 de son visage." 

Pudique et renfermée
"Quant au moral, elle dit qu’elle s’habitue. Elle est très pudique sur les moments de solitude absolue qu’elle doit traverser. Elle répond simplement qu’elle n’a pas le choix. Elle reste stoïque devant la situation. Même si elle se sent seule, elle se renferme sur elle-même, elle patiente."

L’avocate Agnès Casero demande le transfèrement de sa cliente dans une prison française.

Vous pouvez retrouver l'intégralité du compte-rendu d'Agnès Casero sur le site Médiacités-Toulouse

Les articles concernant Ebru Firat sur France 3 Occitanie

8 novembre 2016
La Toulousaine Ebru Firat condamnée à 5 ans de prison en Turquie

16 septembre 2016
Mobilisation dans la région pour sauver Ebru Firat, suspectée de terrorisme en Turquie

18 septembre 2017
La Toulousaine Ebru Firat incarcérée en Turquie va demander son transfèrement en France

05 janvier 2018
Le comité de soutien à la Toulousaine Ebru Firat demande sa libération au président turc Erdogan


















Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société international