Témoignages. "On était totalement perdu, on ne nous disait rien", bloqués pendant 14H dans un train en rase campagne, ils racontent une nuit de galère

Publié le Mis à jour le Écrit par Sardain Claire

Un train Toulouse-Paris accuse ce dimanche matin près de 14h de retard en raison de la tempête Domingos a fait chuter un arbre sur les rails en Corrèze. Résultat : 600 passagers ont passé une partie de la nuit coincés dans le train.

La tempête Domingos a fortement perturbé la circulation ferroviaire en Limousin dans la nuit de samedi à dimanche. Un train Paris-Toulouse, avec 500 passagers à bord, accuse près de 14h de retard.

14h de retard

C'est la fin d'un interminable voyage auquel ont eu droit les 600 passagers du train Intercités numéro 3645 entre Paris et Toulouse. Ils auraient dû débarquer en gare Matabiau ce samedi à 21h24. Il leur aura fallu près de 21h pour effectuer leur trajet. C'est à 11h18 ce dimanche matin, qu'ils ont fini leur voyage à bord d'un TER : "On était totalement perdu", raconte Bertille, 20 ans. "Personne ne savait ce qu'il se passait et on ne nous disait rien". "Moi j'étais en pull il faisait froid", rajoute Héléna étudiante. "J'avais mal au cou. J'ai seulement dormi 2 heures. C'était une nuit très courte".

"J'étais dans le train déjà depuis 9h du matin parce que je partais d'Amiens", témoigne Amina 18 ans. "C'était épuisant. Heureusement que la Croix-Rouge et la SNCF nous ont donnés à boire et à manger". À leur arrivée les deux étudiantes gardent le sourire, mais toutes deux vont demander le remboursement de leur voyage, qui aura duré près d'une journée.

Chute d'un arbre

Le train intercités Paris-Toulouse s'est arrêté vers 2 heures du matin en Corrèze, au niveau de la commune d'Allassac. Impossible de poursuivre sa route. La tempête Domingos a fait chuter un arbre au milieu de la voie.

Selon la SNCF, "Le train numéro 3645 a heurté un premier arbre tombé sur les voies à hauteur de Luant puis malheureusement un 2ème à hauteur d'Allassac". La locomotive a été endommagée. La SNCF a dû renvoyer une seconde locomotive pour tracter le train jusqu'à Brive

600 passagers bloqués

Toute la nuit 600 passagers sont restés bloqués dans le train. La SNCF assure "avoir distribué des coffrets repas et des boissons chaudes" aux sinistrés, ce que confirment les voyageurs à leur arrivée.

La sécurité civile a été appelée en renfort. Les passagers du train ont été acheminés jusqu'à Brive ce dimanche matin. Ils ont pu embarquer à bord d'un TER à destination de Toulouse, point final de leur galère. Le train, qui aurait dû arriver à 21h24 ce samedi 4 novembre en gare de Matabiau accuse finalement un retard de près de 14h.

La SNCF se dit "sincèrement désolée pour la situation vécue par les voyageurs". Ses équipes réseaux ont été mobilisées toute la nuit pour faire face aux conséquences de la tempête Domingos. Elle affirme ce dimanche matin que "les voyageurs pourront bénéficier de mesures commerciales exceptionnelles de dédommagement".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité