• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : 8 ans de prison en appel pour l'adolescent auteur du meurtre de deux SDF devant la gare Matabiau

Le jeune de 16 ans avait égorgé un jeune sdf et tué à coup de couteau un autre / © Christine Ravier/France 3 Occitanie
Le jeune de 16 ans avait égorgé un jeune sdf et tué à coup de couteau un autre / © Christine Ravier/France 3 Occitanie

Comme en première instance, un jeune homme a été condamné cette semaine en appel à 8 ans de réclusion pour le double meurtre de deux marginaux devant la gare Matabiau à Toulouse en février 2018.

Par Laurence Boffet

8 ans de prison. Comme lors de son premier procès, le 28 mars dernier, un jeune homme a été condamné cette semaine en appel à 8 ans de prison par le tribunal des enfants de Toulouse, nous apprend la Dépêche du Midi ce samedi. Il a été condamné pour le double meurtre de deux hommes de 19 et 27 ans, poignardés lors d'une rixe devant la gare Matabiau en février 2018. 
 

Une bagarre devant la gare Matabiau

Le lundi 19 février 2018 aux alentours de 16 heures une bagarre éclate entre deux hommes sans domicile fixe, devant la gare Matabiau à Toulouse. Une rixe sanglante : l'un est égorgé et l'autre poignardé à plusieurs reprises au niveau du thorax. Tous deux sont décédés à l'arrivée des secours et dans un premier temps, l'enquête s'oriente vers une bagarre qui aurait dégénéré entre ces deux marginaux sur fond de trafic de drogue. 
Deux jours plus tard, un mineur de 15 ans est interpellé, soupçonné d’avoir pris part à la bagarre. Il est lui aussi marginal et était présent devant la gare au moment de la rixe. Le jour du drame, il aurait reçu un coup de machette au visage après une embrouille avant de répliquer avec un couteau Opinel. Une information judiciaire est alors ouverte contre lui pour "double homicide et modification de scènes de crime." A compter de cette date, le jeune homme est écroué au centre de détention pour mineurs de Lavaur, dans le Tarn.
 

Jugé pour double homicide

En mars 2019, il comparaît devant le tribunal pour enfants de Toulouse qui le condamne à 8 ans de réclusion criminelle. Le parquet, qui avait demandé 12 ans de réclusion, fait appel quelques jours plus tard. Comparaissant une nouvelle fois à huis clos cette semaine, l'adolescent a finalement écopé de la même peine qu'en première instance.
 

Sur le même sujet

Un rassemblement à Perpignan pour demander

Les + Lus