• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La direction de l'entreprise de conserves de viande Toupnot annonce la reprise de son activité sur le site de Lourdes

© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie

3 mois après l'incendie qui a ravagé l'entreprise Toupnot à Lourdes (65), la direction annonce la reprise de l'activité. Les salariés au chômage technique depuis le mois de janvier craignaient une fermeture de l'usine.

Par Juliette Meurin

La direction de l'usine Toupnot a annoncé ce vendredi 19 avril la reprise de l'activité industrielle sur le site historique de Lourdes dans les Hautes-Pyrénées.
Une bonne nouvelle pour les salariés qui craignaient la fermeture de l'entreprise touchée par un incendie il y a 3 mois.

Les 76 salariés sont depuis au chômage technique et ils ont multiplié les actions pour éviter la fermeture et maintenir l'emploi sur le site.

Le 10 janvier 2019, l’usine Toupnot à Lourdes avait subi un important incendie qui avait détruit la principale chaîne de production.

Toupnot fabrique des conserves de viande et serait le 3 ième producteur mondial de Corned Beef. 
Le site internet de l'entreprise indique que 80 % de la production sont exportés vers plus de 60 pays.

Mais l'incendie du 10 janvier dernier est un coup dur pour l'entreprise, la direction affirme depuis avoir recherché toutes les solutions de substitution visant à empêcher toute rupture d’approvisionnement de ses clients.
 

L'entreprise aurait perdu plus de 60 % de ses clients

A ce jour, selon les dirigeants de Toupnot, plus de 60 % des clients ont indiqué qu’ils n’étaient pas en mesure de poursuivre leur relation commerciale avec l'entreprise du fait de l’incapacité de la société à les livrer. Et certains se seraient d’ores et déjà orientés "vers des offres plus compétitives de 15 % à travers des fournisseurs concurrents brésiliens", affirme l'entreprise dans un communiqué.

La société Toupnot  a donc décidé de relancer une activité "en installant un nouvel outil de production dimensionné pour l’activité résiduelle".  
Cela permettra, précise la direction, d'assurer le retour en activité du personnel nécessaire au fonctionnement de l'usine.


 

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus