Vidéo - Les gendarmes tarbais testés positifs à la Covid-19 avaient participé à une soirée "fêtes de Bayonne" à Tahiti

La soirée "fêtes de Bayonne" du restaurant Au piment rouge à Papeete (Tahiti) pourrait être à l'origine du premier cluster en Polynésie. Les gendarmes tarbais testés positifs à la Covid-19 à leur retour en métropole faisaient partie de la soirée. Voici une vidéo de la fête.

 
Des gendarmes de l'escadron de Gendarmerie Mobile de Tarbes (EGM) sont confinés jusqu'au 25 août. 82 avaient été testés. Parmi eux, 50 sont positifs à la Covid-19 depuis leur retour de Polynésie française. Selon le Haut-Commissariat (services de l'État en Polynésie française), ces gendarmes avaient participé à la soirée du 31 juillet Au piment rouge. Cette soirée spéciale "fêtes de Bayonne" serait à l'origine du premier cluster en Polynésie à la gendarmerie de Faa'a, d'après nos confrères de Polynésie la 1ère

Vidéo de la soirée "fêtes de Bayonne" à Papeete


Les journalistes de Polynésie la 1ère ont récupéré une vidéo de la soirée en question publiée par le restaurant et supprimée depuis. Pendant quinze seconde, on y voit un groupe conséquent de fêtards profiter de la soirée, sans gestes barrières évidemment.
Soirée "fêtes de Bayonne" à Tahiti, à l'origine du premier cluster en Polynésie française.
Polynésie la 1ère a également fait une capture d'écran du post Facebook qui annonçait la fête en question : "Peut-être le seul endroit sur terre où les fêtes seront honorées cette année ..." Une fête à laquelle a donc participé un groupe de gendarmes parmi les 72 déployés en Polynésie du 22 mai au 5 août 2020. Ils avaient été testés négatifs en arrivant à Tahiti et avait été placés en quatorzaine. Ils ont donc attrapé la Covid-19 en Polynésie.

Premier cluster en Polynésie


A la fin du déploiement des gendarmes tarbais en Polynésie, ces derniers se sont regroupés au camp de Faa'a pour préparer leur retour en métropole, indique le Haut-Commissariat.
 

C’est à ce moment-là, le lundi 3 août au soir, que l’escadron a organisé un pot de départ qui pourrait être l’événement à l’origine de la contagion au COVID-19. En effet, au cours de ce pot auquel participaient les 72 militaires de l’EGM, ainsi que des gendarmes locaux et des invités extérieurs, plusieurs individus, a posteriori porteurs du virus, étaient présents.

Haut-Commissariat, Polynésie

D'après le Haut-Commissariat, ces individus porteurs du virus "étaient des gendarmes mobiles de l’escadron de Tarbes qui ont participé à la soirée au restaurant « piment rouge » le 31 juillet et qui pourraient avoir été contaminés à cette occasion".

Les excuses du gérant du restaurant


Depuis, l'établissement Au piment rouge a indiqué sur Facebook "la marche à suivre pour ceux présent à la soirée du 31" à savoir notamment se faire dépister. Dans une autre publication, le gérant du restaurant s'est excusé. Des mesures strictes de confinement, d’isolement et de dépistage de tous les personnels potentiellement infectés au sein de la gendarmerie de Tahiti ont été mises en œuvre. En Polynésie l’enquête sanitaire se poursuit et 104 cas de Covid-19 ont été confirmés au 14 août 2020. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société fêtes de bayonne fêtes locales événements sorties et loisirs