Accident mortel dans un manège au Cap d'Agde : le gérant mis en examen pour homicide involontaire

Un jeune de 17 ans avait trouvé la mort, une femme de 19 ans avait été grièvement blessée. Ils avaient été éjectés d'une balaçoire géante dans la nuit du 5 au 6 août 2023 dans une des attractions du Luna Park.

L'accident mortel s'était produit sur une balançoire géante de 60 mètres de hauteur. Dotée d'un élastique, elle propulsait en chute libre ses passagers à une vitesse impressionnante de 110 km/h. Une attraction appelée "Adrénaline". Un vent très fort soufflait au moment de l'accident. La nacelle dans laquelle se trouvaient les deux jeunes avait violemment heurté un pilier. Les deux jeunes avaient été éjectés. Une enquête pour homicide et blessures involontaires avait été ouverte.

Homicide involontaire

"Le dirigeant de la société propriétaire du Luna Park qui est également le dirigeant de la société propriétaire du manège Adrénaline, ainsi que le responsable du manège ont été mis en examen le 5 octobre 2023 des chefs d’homicide involontaire et blessures involontaires avec ITT inférieure à trois mois", précise Raphaël Balland, procureur de la République à Bziers, contacté par France 3 Occitanie. 

Contrôle judiciaire allégé

Ils sont sous contrôle judiciaire avec interdiction de faire fonctionner l’attraction en cause depuis un arrêt de la cour d'appel de Montpellier en date du 24 octobre 2023. Cet arrêt assouplit le contrôle judiciaire initialement prononcé par le magistrat instructeur de Béziers le 5 octobre 2023 qui leur avait interdit d'exploiter, de gérer, d'avoir toute autre activité en lien avec les manèges et attractions.

Un nouvel accident était survenu moins d'un mois plus tard dans ce même parc d'attractions. Un forain de 17 ans avait été grièvement blessé dans la nuit du 29 au 30 août.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité