Salon nautique du Cap d’Agde : la galère des acheteurs entre offre réduite et prix qui s’envolent

Publié le
Écrit par Valérie Luxey
Les acheteurs se pressent à l'édition 2021 du salon nautique du Cap d'Agde (Hérault) où les prix des bateaux neufs et d'occasion s'envolent après les restrictions liées à la crise sanitaire.
Les acheteurs se pressent à l'édition 2021 du salon nautique du Cap d'Agde (Hérault) où les prix des bateaux neufs et d'occasion s'envolent après les restrictions liées à la crise sanitaire. © Sylvie Bonnet, France 3 Occitanie

Sur le marché de la plaisance, la pandémie de Covid-19 a changé la donne. Chez les constructeurs de bateaux, les délais s’allongent face à la forte hausse de la demande. Et les clients, qui se rebattent en masse sur les navires d’occasion, sont confrontés à la flambée des prix. Reportage au salon nautique du Cap d'Agde, dans l’Hérault.

Au salon nautique du Cap d’Agde, le constat est flagrant : la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a dynamisé comme jamais les ventes de bateaux de plaisance, neufs ou d'occasion. Beaucoup d'amateurs, sans aucune expérience de navigation, ont éprouvé après les confinements un immense besoin de grand air et de liberté loin des centres villes.

Nouveaux clients

C’est ce qu’explique Jonathan Boutboul, PDG de Cap Océan, spécialisé dans la vente de bateaux d’occasion :

Sur l’eau, c’est un endroit où on est protégé du virus, donc ça a suscité beaucoup d’envie, on a beaucoup de primo-accédants qui n’ont jamais navigué de leur vie et qui veulent aujourd’hui avoir un accès à la mer.

Jonathan Boutboul, PDG de Cap Océan

Flambée des prix de l'occasion

Mais pour ces clients dont c’est le premier achat, trouver un bateau d'occasion est une véritable galère. Franck et sa famille sont venus spécialement de Moselle pour ça et ils repartent plutôt amers face à la réalité du marché :

C’est très difficile à trouver : les bateaux partent assez vite et sont relativement chers. Il faut être réactif car le marché du neuf est compliqué, alors tout le monde se rabat sur l’occasion.

Franck, client en quête d'un bateau d'occasion.

Demandes en hausse et offres à la peine

Sur ce marché de la plaisance qui s'était quelque peu démocratisé ces dernières années, il est aujourd'hui devenu difficile de trouver son bonheur à un juste prix.   En cause : un déséquilibre entre les demandes de plus en plus importantes et le nombre d'offres de bateaux d'occasions insuffisant pour les satisfaire.

50.000 visiteurs attendus

Les 50.000 visiteurs attendus au salon nautique du Cap d’Agde ont jusqu’au 1er novembre pour espérer trouver leur bonheur parmi les plus de 200 exposants.  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.