Coronavirus : au Cap d'Agde, vers un début de saison sans touriste ?

C'est l'inquiétude au Cap d'Agde (Hérault) pour les professionnels de la première station balnéaire de France. Alors que la saison touristique aurait dû débuter ce week-end de 1er mai, l'accès aux plages et les locations saisonnières restent interdits et les bars et restaurants demeurent fermés. 

Pendant la crise sanitaire du coronavirus, la plage du Cap d'Agde reste interdite, comme toutes les plages de France
Pendant la crise sanitaire du coronavirus, la plage du Cap d'Agde reste interdite, comme toutes les plages de France © Franck Detranchant, France 3 Occitanie
En temps normal, à cette période de l'année au Cap d'Agde (Hérault), les plages sont déjà prises d'assaut. Mais en ce week-end du 1er mai, la première station balnéaire de France est restée désespérément vide. 

50% des naturistes viennent de l'étranger


En centre-ville comme au village naturiste, l'un des plus grands d'Europe, tout semble abandonné. Alors que 50% des naturistes viennent de l'étranger, la saison s'annonce catastrophique si cette clientèle n'est pas au rendez-vous. Or, pour l'heure, les frontières restent fermées et les locations touristiques interdites.
 


Des aménagements pour rassurer la clientèle


Pour sauver la saison, Gilles d'Ettore, le maire (LR) d'Agde, a fait des propositions afin de rassurer et d'attirer les touristes :
 

On est capables de les accueillir décemment, en faisant respecter les consignes. Par exemple, certains hôtels sont prêts à servir les petits déjeuners en chambres. Dans les campings, les mobil-homes seront désinfectés à chaque changement de locataires. Et sur l'espace public, les agents feront respecter les gestes barrières.


Pas de date d'ouverture


Mais pour l'heure, le gouvernement maintient les interdictions d'accès à toutes les plages de France et aucune date n'est avancée pour la réouverture des bars et des restaurants. Or, quand on part en vacances, il n'est pas rare de vouloir manger au restaurant ou aller boire un verre.


La plage n'a pas été nettoyée


Conséquence : le littoral est désert. Seuls quelques habitants goûtent au plaisir du calme, à bonne distance du sable :
 

On prend des photos parce que c'est vrai que revoir le bois flotté sur la plage, les oiseaux, tous ces coquillages, c'est fantastique ! D'habitude, tout est déjà nettoyé, mis au propre pour accueillir les touristes. Ce qui est quand même tout à fait normal.


Moins 70% de chiffre d'affaires

 
Alors que le début du mois de mai marque traditionnellement le début de la saison touristique au Cap d'Agde, les professionnels du tourisme sont pessimistes. Ils s'attendent à une baisse moyenne de 70% de leur chiffre d'affaires.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie vacances sorties et loisirs coronavirus santé société emploi littoral méditerranée mer ports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter